Quel parent ne s’est pas posé cette question simple :

Mais pourquoi mon bébé ne dort pas ? 

Putain de bordel de merde !

Ma fille a fait ses nuits très tôt. Dès les premières semaines elle espaçait plus les biberons la nuit que le jour et très vite elle nous faisait des nuits magnifiques de 19h minimum à 9h maximum. Ouais le rêve ! Quelques réveils pour la sucette de temps à autre certes, mais rien de plus. Mais ne partez pas en criant « Et en plus elle le dit ! » car depuis ses 8 mois les choses ne sont plus les mêmes… du tout !

En septembre, j’ai repris le travail et il en a été terminé de nos nuits idylliques.  J’ai commencé à la faire garder, je n’étais plus collée à elle toute la journée mais au travail, stressée de la laisser et contrariée de ma reprise compliquée. Bref je pense qu’elle l’a senti et lui faire subir ce changement (et mon stress) au moment même de l’angoisse de séparation n’était pas la meilleure des idées. Mais j’avais pas trop le choix de toute façon.

Depuis donc, nos nuits sont entrecoupées de pleurs. Elle n’a pas soif, elle n’a pas faim, elle n’a pas la couche sale, elle n’a pas mal,… Alors quoi ?

Elle a besoin de câlin

Un de ses premiers mots d’ailleurs, ça alors !

Un peu culpabilisant non ? Son bébé qui se réveille parce que sa maman ne lui fait plus assez de câlin, ça me brise le cœur ! Parfois elle se rendort illico dans mes bras et je peux la recoucher. Parfois elle se rendort illico dans mes bras et se réveille illico dans son lit et c’est parti pour une bonne heure d’allers retours de notre lit au sien. Et parfois elle ne se rendort pas mais ne pleure pas non plus : elle me regarde, pendant plus d’une heure elle me fixe dans l’obscurité de la nuit et non, à 3h du matin c’est vraiment pas mignon !

Mon bébé arapède

Lors du rdv chez le pédiatre je lui ai demandé si c’était normal à son âge encore. Après un « elle a besoin de votre présence » mais ça, je m’en doutais, sa réponse vachement positive a été :

« Un bébé, passé 3 mois, n’a plus de raison de se réveiller la nuit« 

Et vlan ! J’ai tenté de creuser un peu pour avoir LA solution et il a fini par me dire avec un petit sourire « Tant que le bébé sait que si il pleure on vient le prendre, il pleure« . Et re-vlan ! Face à ce manque d’aide de mon pédiatre, j’ai cherché à tête reposée (oui elle a dormi une nuit complète) à comprendre le pourquoi du comment.

Elle se réveille la nuit pour un ou des câlins. Elle a besoin de câlin. Oui et ? Bin rien justement ! Elle a simplement besoin de câlin comme tout le monde. Vous ne vous êtes jamais réveillé(e) en ayant froid, en étant un peu contrarié(e), triste ou simplement en manque de câlin ? Vous ne vous êtes jamais collé(e) à votre chéri(e) en pleine nuit pour sentir sa chaleur et vous rendormir ? Alors imaginez un bébé à qui on enlève sa maman du jour au lendemain et qui sent qu’elle n’est pas bien en plus !

Je ne la laisserai pas pleurer jusqu’à épuisement comme on me le conseille.

Je crie la nuit, je m’énerve car j’ai sommeil et que je suis fatiguée physiquement et moralement de mes journées, je ne suis pas la mère que j’aimerai être la nuit, je suis brusque et méchante : tout le contraire de ce que je suis en journée. Mais je ne la laisse pas s’époumoner. Tant pis si ça dure plus longtemps. Ma fille a besoin de notre chaleur, elle ne fait pas de caprice : elle se réveille en ayant besoin de nous. Elle sait se rendormir seule car je l’entend parfois, elle s’endort seule la journée aussi d’ailleurs.

Quand elle s’endort en jouant.

Me dire qu’elle a besoin de notre chaleur plutôt que me dire qu’elle m’empêche de dormir.

J’essaie de la comprendre, de voir ce qu’elle peut ressentir, de me décentrer de moi-même et de ma vision de maman épuisée. Quand j’arrête de me dire « qu’elle me rend folle » ou « qu’elle m’empêche de dormir » je suis plus posée et plus disponible pour elle.

J’ai réussi il y a deux jours à la rendormir (deux fois en une nuit…) juste en la câlinant dans son lit, donc sans la prendre, et en lui parlant doucement. Je retenterai cette technique en espérant qu’elle fonctionne et qu’elle demande moins de câlins la nuit. Parce que putain j’en peux plus !

Et vous, comment sont vos nuits ? 

Comment agissez vous avec bébé la nuit ?