Nous allons régulièrement au parc. On y croise beaucoup de mamans, mamies ou assistante maternelle mais rarement des papas. Et tout aussi régulièrement je suis amenée à rattraper / relever / empêcher de sortir l’enfant d’une autre maman. De la même façon, c’est souvent qu’une maman ou assistante maternelle mette ma fille sur une balançoire trop haute ou la rattrape pour éviter la chute.

Cela ne me choque pas et c’est bien pratique à vrai dire ! Nous ne nous connaissons pas même si on se voit de plus en plus souvent avec les beaux jours, mais nous avons les mêmes peurs : les chutes, les escapades,… Nous avons les mêmes gestes : monter et descendre des balançoires, retenir les petits coquins qui veulent sauter comme les grands ou descendre les escaliers sans avoir peur du vide,…

 

C’est bien normal. Non ?

Hier au parc, il y avait un papa et sa fille. La jolie petite blondinette est devenue la copine de jeu du jour de ma petite brune. Elles se suivaient donc partout et montaient sur les mêmes jeux. La petite blonde étant plus grande et donc plus lourde, les différentes balançoires devenaient trop hautes pour que ma fille y monte seule. Moi j’étais retenue par le petit E. que j’accueille de l’autre côté. Une maman aurait soulevé ma fille après ou avant avoir échangé un regard avec moi, c’est comme ça que ça se passe d’habitude.

Mais le papa n’a pas osé. Il appuyait fort pour faire contrepoids afin que ma fille puisse grimper seule, après un échange de regard « l’autorisant » à le faire. Je l’ai remercié, il avait l’air gêné.

Ensuite, elles sont parties sur une autre balançoire un peu trop haute pour ma fille et il est difficile de la baisser en appuyant dessus. J’étais toujours occupée à gérer la crise de E. et j’ai vu que le papa n’osait pas soulever ma fille. Il a cherché un moyen de la poser sur la balançoire sans trop la toucher, du bout des doigts. Je l’ai remercié puis il m’a dit « Je me suis permis… » avec un air toujours aussi gêné.

Pourquoi cette gêne ?

Les mamans ne sont pas gênées, les mamans ont le droit d’aider les autres mamans. Devrais-je me méfier des hommes, des papas ? Sont-il moins légitimes à s’occuper des enfants ?

Je suis mal à l’aise lorsqu’une personne seule, sans enfant reste dans le petit parc et parle à ma fille, homme ou femme. Je suis mal à l’aise lorsqu’un homme ou une femme touche ma fille dans les magasins pour lui mettre la main sur la tête ou lui toucher la main. Ils ne sont pas légitimes. Je « crains » le contact des inconnus et je surprotège probablement ma fille à la façon d’une louve.

Mais je ne suis pas mal à l’aise quand un parent qui joue avec son enfant aide ma fille à jouer aussi si elle demande de l’aide ou en a besoin à un moment où je ne suis pas disponible. Je fais confiance aux papas comme aux mamans,  de la même façon.

Parfois j’ai du mal, je « ne sens pas » la personne. Je m’en éloigne et éloigne ma fille, simplement et je lui demande de rester près de moi. Mais quand je vois un papa sourire en regardant sa fille épanouie s’amuser, je n’ai pas de crainte. Je suis là, je regarde, mais je n’ai pas d’inquiétude.

J’en ai parlé avec le chéri le soir, il a compris le papa. Il n’oserait pas toucher l’enfant d’un autre. Pourtant les papas sont tout aussi légitimes que les mamans, non ? J’avoue laisser moins de place au papa, être un peu trop protectrice. Mais pas parce que c’est un homme : parce que je suis comme ça ! Lorsque je m’absente je n’ai aucune crainte, aucune peur.

Un papa, c’est comme une maman en plus rigolo !

On parle souvent des femmes qui sont moins bien considérées dans la société. Mais on parle rarement des papas qui sont regardés de travers… Combien jugent qu’un papa ne devrait pas changer ou laver sa fille ? Et combien pensent qu’un couple de femmes peut adopter ou avoir droit à la PMA mais pas un couple d’hommes ? Combien se demandent si un papa est capable de gérer un bébé tout seul ?

Il est loin le temps où le papa n’était pas le soin, ni le jeu mais uniquement l’autorité. Aujourd’hui les rôles sont partagés et souvent les jeux de papa font bien plus rire les enfants et font peur aux mamans… . Beaucoup d’hommes rêvent d’être père et s’épanouissent dans ce rôle. Pourquoi leur donner l’impression que ce n’est pas normal ou pire : pas sain ?! Et pourquoi reprocher aux femmes de ne pas vouloir être mère et s’inquiéter des hommes qui veulent être père ? Pourquoi regarder de travers les mères qui ont besoin de reprendre le travail rapidement et les pères qui voudraient passer plus de temps avec leurs enfants ?!

Et quand je vois à quel point ma fille aime son papa à elle, à quel point elle rit quand il joue avec elle, il n’y a pas de doute possible sur la légitimité des papas ! 😉