Budget,  Papotages.,  Parentalité

Montessori sans se ruiner

Aujourd’hui, Montessori est devenu un argument marketing. On trouve de tout : des meubles, des livres, des jouets, du matériel éducatif, des écoles… le tout estampillé du nom de la pédagogie. Est-ce devenu une marque ? Doit-on être une famille aisée pour avoir l’opportunité d’utiliser Montessori pour nos enfants ?

Reprenons les bases : Montessori, c’est quoi ?

La pédagogie Montessori a été élaborée par Maria Montessori. Après avoir longuement et attentivement observé les enfants, elle a cherché comment les rendre autonomes dans leurs apprentissages en leur offrant un environnement physique et humain adapté.

Autonome ne veut en aucun cas dire seul comme certains le pensent encore. Cette pédagogie vise à aider l’enfant à se construire afin de devenir un adulte confiant et responsable. Un exemple concret : généralement, c’est l’adulte qui porte l’enfant pour lui laver les mains ou le fait à l’aide d’un gant. Dans la pédagogie Montessori, l’enfant a à sa disposition de quoi le faire seul (savon, bassine d’eau, serviette). Et s’il renverse ? Il essaiera de trouver comment réparer et le fera s’il a les capacités et le matériel nécessaire.

Apprendre à faire seul prend du temps et de l’énergie aux parents, surtout au début. Mais les enfants sont en général plus calmes puisqu’on leur laisse la possibilité d’explorer, d’apprendre, de tester, d’échouer et de réussir ! Les clés : l’écoute, l’observation, n’aider qu’en cas de demande pour laisser l’enfant apprendre.

Pour en savoir plus sur cette pédagogie, visitez le site https://decouvrir-montessori.com.

montessori jouer apprendre

Comment s’inspirer de la pédagogie Montessori sans se ruiner ?

Ce n’est pas parce que les fabricants de jouets, mobilier (…) surfent sur la vague que leurs produits sont indispensables !

La pédagogie Montessori se base sur une idée facile à mettre en place à moindre coût : une ambiance propice au développement de l’enfant.

Aménager son intérieur de façon à ce qu’il soit agréable, sécurisant et donne envie de découvrir ne coûte rien, ou presque.

Afin de favoriser l’autonomie, on peut commencer par rendre le matériel (jeux, livres, bassine, serviette, etc.) accessible aux enfants et éloigner les objets dangereux.

Avoir une posture de guide, d’observation et d’écoute ne coûte pas un centime, de même que laisser l’enfant essayer. Alors oui ça prend du temps et de l’énergie, mais ça ne s’achète pas.

Fabriquer, détourner ou acheter d’occasion

On peut facilement s’inspirer du matériel estampillé Montessori sans pour autant investir.

Il est possible de fabriquer une partie du matériel soi-même (topponcino, les coussins sensoriels, les cartes de nomenclatures, la tour rose, la boîte à tissu, les jeux de tri…).

Ensuite, on peut tout aussi bien utiliser, détourner des objets du quotidien (plateau, étagère, bassine sur une chaise stable pour le meuble de lavage de mains…).

Enfin, acheter d’occasion est aussi une bonne idée pour ceux qui manquent de temps ou qui ne sont pas très manuels.

N’hésitez pas à faire une recherche sur Google ou Pinterest lorsqu’un objet en particulier vous intéresse, il y a souvent une alternative facile à mettre en place à laquelle vous n’avez pas pensé.

montessori coudre

Acheter moins de choses

Finalement, en suivant cette pédagogie, vous devriez acheter moins ! Si aujourd’hui je devais refaire une chambre pour bébé, elle ressemblait un peu au nido Montessori. Non pas pour suivre la mode, mais parce que j’ai pu observer que nos valeurs et nos choix de vie correspondent pour beaucoup à ce qui est conseillé. Ici le lit à barreau n’a pas fait long feu, les jouets sont à disposition, nous nous séparons petit à petit de beaucoup de choses inutiles que nous avions pensé indispensables.

Nul besoin de la tonne de jouets et de peluches, du lit hors de prix, du tapis d’éveil qui chante en trois langues… On oublie beaucoup de nos habitudes pour reprendre les bases : l’indispensable pour bébé.

Nos enfants n’ont pas besoin de tout !

Pour finir, rappelons que selon la pédagogie Montessori on doit s’adapter aux besoins et aux centres d’intérêt de l’enfant.

Inutile donc d’investir et/ou de proposer des activités qui ne l’intéressent pas (pas encore ou pas du tout)… Restons à l’écoute de nos enfants avant tout, c’est la base.

2 commentaires

Répondre à Chez la petite sauterelle Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :