Allez aujourd’hui je suis sympa : je vais vous dévoiler mes petits secrets !

Vous savez, il y a des moments où bébé est trop excité pour s’endormir ou rester calme le temps de l’habiller ou changer sa couche : peut être a-t-il besoin d’évacuer ses tensions, peut-être a-t-il accumulé trop d’énergie en jouant avec nous,…?

Normalement avant le coucher il est conseillé de jouer à des jeux calmes, de raconter une histoire pour faire descendre l’excitation de la journée. Mais si on est tous d’accord avec ça, il faut bien avouer qu’on ne le fait pas tout le temps… au contraire j’avoue qu’on rit souvent toutes les deux quand elle s’endort et j’adore son rire à moitié endormi !

Chez nous, ma fille est endormie aux bras tous les soirs, mauvaise habitude dont on n’a pas eu l’envie ou le besoin de se défaire. Et les raisons pour qu’un bébé rieur se mette à rire sont nombreuses : le chat qui passe, les bisous qui piquent de papa ou une simple musique qui lui donnerai l’envie de danser et de rire ! Il est improbable d’espérer l’endormir lorsqu’elle se met à danser en riant ou de lui changer la couche lorsqu’elle décide de taper ses jambes sur la table à langer…

Donc j’ai développé des « petits trucs » pour la calmer assez rapidement :

  • Environ de 0 à 9 mois : quand elle était tout bébé, une chanson était suffisante pour la calmer et récupérer son attention.
  • Environ de 9 mois à 12 mois : quand les chansons n’ont plus eu l’effet escompté j’ai, par hasard, tenté le « Om » de la respiration du Yoga (ooooooooooooooom pour ceux qui ne connaissent pas). Et miracle ça a marché ! Peut être était-elle intriguée, peut être que ça permettait simplement de centrer son attention sur moi pour lui permettre de se calmer.
  • A partir de 12 mois : et comme toutes les bonnes choses ont une fin, ça a fini par ne plus marcher. Aujourd’hui ma méthode est encore plus simple et en plus elle fait participer ma fille ! Lorsqu’elle est trop énervée je la regarde et je fais « Aaaah ! » en expirant, vous savez comme quand on s’assoit après une journée à courir, qu’on relâche nos muscles et qu’on oublie tout le temps d’une seconde. Voilà ce « Aaaah ! » là. Et ça marche ! Elle me regarde, me fait un « Aaah » plus ou moins réussi en souriant et se calme presque toujours. Parfois on le fait deux voire trois fois et le tour est joué !

Je suis une ex-méga-hyper-stressée qui ne le savait pas, mon cerveau ne connaissait pas les mots « stress » et « tension », du coup c’est mon corps qui a tout assumé . Les méthodes de relaxation m’ont fait un bien fou et je trouve utile d’apprendre si tôt à ma fille qu’il est possible de se détendre quand on cumule trop de tension.

De plus, lorsqu’elle est énervée et que je ne suis pas d’humeur (fatigue, contrariétés,…) j’ai la fâcheuse tendance à m’emporter… Or nous savons bien que quand on perd notre calme les bébés s’énervent encore plus ! Ouh le vilain cercle vicieux ! Du coup, mes petits « trucs » me permettent de me calmer en même temps qu’elle et on évite une crise ! 😉

 

J’espère que mes petits « trucs » vous aideront aussi.

Avez vous des « trucs » vous aussi ?