Je ne sais pas vous, mais moi je suis vraiment impressionnée.

Ma pipelette a 18 mois passé et prononce une tonne de mots ! Oui une tonne.

Certaines personnes me demande parfois de les citer… C’est vraiment compliqué car elle dit des mots nouveaux tellement souvent ! Allez je vais essayer, à l’écrit c’est bien plus simple, tout en sachant que je risque d’en oublier :

Papa, maman, mamie, papy, tonton, tatie, mémé, chat, Loulou (le chien de mes parents), merci, assis, pousse, tiens, donne, par terre, beau, dehors, pain, gâteau, bibi, doudou, sucette, eau, coucou, est là, pas là, bobo, tête, pied, main, nez, dodo, dos, un, deux, Minnie, Tchoupi, chaussures, oui, non, pipi, caca, pot, bébé, poupée, joue (jouer), court (courir), chaud, froid, merci, gâté, câlin,…

Il y a deux mots qui m’impressionnent tout particulièrement : un et deux. Elle les utilise à bon escient, lorsqu’elle a deux objets similaires elle dit « deux, deux, deux ! » et lorsqu’il n’y en a plus qu’un elle dit « un, un, un !« . Je ne sais pas si c’est en nommant les deux yeux, les deux oreilles etc. qu’elle a compris cette notion mais je reste scotchée de cet apprentissage.

Et depuis quelques temps, voici que les mini-phrases ont fait leur apparition. Tout d’abord ce fut « Papa » suivi du signe « travail », puis : Papa pas là. En ce moment une petite phrase revient souvent : « maman-caca-pot » (même si il est toujours aussi propre, mais on ne peut pas être partout !).

Toute la journée, elle discute avec des mots plus ou moins compréhensibles et n’est pas vraiment contente lorsqu’on n’arrive pas à la comprendre. Car même si la plupart des mots sont bien distincts, d’autres sont encore à déchiffrer : sucette n’est que « cette » ou chaussures n’est que « ssure« . Je me rends compte du coup que les mots prononcés sont des mots courts à une ou deux syllabes, au delà elle n’y parvient pas encore.

Certains mots encore sont signés mais pas prononcés : bain ou travail par exemple.

Certains mots encore sont prononcés, plus ou moins bien, sans que je sois sûre qu’elle en comprenne réellement le sens : je t’aime est signé suivi d’un « tain » mais c’est un jeu entre nous bien plus qu’une véritable déclaration d’amour !

Et pour conclure, j’ai envie de vous répéter une petite phrase qui m’a faite rire :

Avec une maman qui parle autant, c’est normal qu’elle connaisse tant de mots !

Et je tiens à préciser que le papa est aussi bavard que moi ! 😉