petite fille marche seule
Grossesse & Parentalité

Laisse moi faire seule !

Depuis quelques temps, le constat est simple : elle veut faire seule !

18 mois, une autonomie toute relative.

Non ! A moi !

Voilà, le décor est planté. C’est cette phrase que j’entend toute la journée et qui pourrait se traduire par « Non ! Laisse moi faire toute seule ! ».

Évidemment, la plupart du temps elle ne sait pas encore faire… Mais elle essaie de mettre/enlever ses chaussures, ses vêtements, son élastique, etc. Elle tente d’ouvrir les boîtes, de ranger les choses, d’ouvrir les portes,… la liste est longue !

petite fille qui dessine seule

La laisser faire seule, ou pas ?

C’est sur qu’elle ne se fera pas mal en essayant de mettre sa chaussette. Mais que doit on faire lorsqu’elle peut se blesser ?

J’essaie dans la mesure du possible de rester simplement près d’elle, prête à intervenir en cas de danger. Je me mords la langue pour ne pas crier Attention ! et je contiens mes mains qui voudraient intervenir. Par contre, si elle ferme la porte avec les doigts au milieu ou qu’elle veut descendre des marches à la manière d’un free runner, je suis là !

Mais parfois, je dois intervenir et la couper dans son élan. Comme lorsqu’elle veut descendre l’escalier super raide au parc debout sans aide ! Et là, c’est la crise ! Non ! A moi ! A moi !

Je peux t’aider ?

Je peux t’aider ? est probablement la phrase que je répète le plus en ce moment ! Avant je faisais, mais face à ses réactions compréhensibles je prends du recul et lui propose de l’aide. Ainsi on évite des crises et on gagne du temps en fait !

Car si ça lui mettre des chaussures prends 30 secondes, ça peut prendre 5 minutes si elle fait une crise ! Donc je la laisse faire… je met les miennes et je lui propose de l’aide. En général elle dit non !, essaie encore quelques secondes et me dit d’aide !

Ainsi, pas de perte de temps (ou peu), elle est comprise et écoutée, elle s’exerce. Combo parfait, non ?

sœurs au parc

Ce qu’elle peut faire seule :

Devant une telle envie d’autonomie, on tente de lui laisser quelques « responsabilités » qu’elle peut faire seule :

  • jeter des objets à la poubelle
  • mettre ses vêtements au sale
  • aller chercher une couche propre / le pot
  • choisir son histoire (même si elle en prend 4 ou 5)
  • ranger ses jouets (souvent avec aide)
  • se laver les mains (avec aide)
  • se laver des parties du corps dans le bain
  • essuyer la tache qu’elle vient de faire
  • m’aider à ramasser le linge

Ce ne sont que des exemples, mais c’était pour montrer qu’on peut responsabiliser nos grands bébés assez facilement. Et en général ils sont supers heureux de nous aider. Même si en vrai, ça ne nous aide pas franchement… 😉

De l’opposition ?

Au même âge, sa grande sœur était à fond dans l’opposition. Évidemment, elle est au même stade mais je trouve cela moins difficile. Pourtant elle a un caractère bien plus intense !

Peut être que ma vision de la parentalité a évoluée aussi. Avant je voyais des demandes, maintenant je vois les besoins qu’il y a derrière. C’est tellement plus simple de fonctionner ainsi ! Elle refuse que je lui mette ses chaussures, ce n’est pas un caprice : elle a besoin de faire seule, de gagner en autonomie, d’imiter,..

Ainsi, je ne perçois pas forcément de l’opposition mais plutôt l’expression d’un besoin, d’une envie. Bon, parfois je ne peux/veux pas y répondre positivement et il faut bien faire avec… Mais on essaie de respecter aux mieux, tout en restant en accord avec les règles de la maison.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :