Plus le temps passe, plus je me rend compte que je change depuis que je suis maman.

Plus ma fille grandit et me donne (involontairement) des raisons de me fâcher : jeter la cuillère en l’air pendant le repas, donner des coups, pleurer quand on enlève un jouet,… plus je deviens intolérante à toute forme de violence car je me revois de plus en plus enfant face à elles. Je vous en parlais ICI, et ICI rien ne sert de développer à nouveau.

Depuis sa naissance, j’ai pris confiance en moi et j’ai l’impression de mieux savoir ce que je veux ou pas. Je fais face aux personnes qui critiquent ou jugent nos choix ou nos actions vis à vis de ma fille : je ne suis pas contre des conseils mais je n’accepte plus d’avoir à me justifier sur des choix qui ne regardent que nous.

Quand je me rends compte que le moindre de ses « exploits » me rend si heureuse, que le moindre geste tendre sa part me comble de bonheur, que tout ce qui compte c’est d’être tous les trois, j’ai envie de ne plus me prendre la tête sur les petits problèmes du quotidien ou les reproches infondés des personnes qui adorent râler,… Bon l’envie est là mais je n’y arrive pas toujours, je cogite toujours trop.

Quand je me demande ce qu’elle pensera de moi, j’ai envie de faire de nouveaux projets : ce blog qui me tient à cœur d’abord que j’aimerai améliorer et faire perdurer et l’envie d’une reconversion professionnelle. En fait, j’ai envie de laisser ma fille pour une vraie raison et non pas pour un boulot qui ne me réjouit plus qu’à moitié : j’ai envie d’être utile et de partir travailler avec plaisir.

Quand je la vois si belle (objectivement bien entendu), j’ai envie de prendre plus soin de moi : perdre du poids, faire un peu de sport (ouais ouais je le dis mais jamais je n’ai la motivation de bouger mon derrière), me coiffer plus souvent, m’habiller mieux… Pour mon chéri, pour que ma fille me trouve belle plus tard (même si les enfants ne sont pas bien difficiles), pour mon moral et pour continuer à gagner en confiance en moi.

En fait, j’ai envie qu’en grandissant ma fille se dise que la vie est belle, qu’elle nous voit heureux; amoureux, épanouis, qu’elle nous vois affronter les épreuves main dans la main. Et savoir son regard sur nous me pousse jour après jour à grandir, à aller vers une vie qui est plus proche de mes valeurs, de mes souhaits, de mes rêves.

J’aime la voir grandir et grandir avec elle. ♥