Oui on m’a dit un jour « j’espère ne pas être une maman comme toi« . J’aurai pu (du ?) me vexer. Mais la suite du discours m’a fait comprendre que cette future maman (que j’aime beaucoup) a des idées très arrêtées sur comment élever sa fille. J’ai aussi des idées très arrêtées, mais elles sont en totale inadéquation avec les siennes (voir plus bas). Et ses idées sont en fait les idées qui sont les plus répandues, celles avec lesquelles tout le monde (ou presque) me rabat les oreilles quand je dis comment je m’occupe de ma fille.

Dans mon entourage, j’ai l’impression parfois d’être un OVNI. J’ai ce sentiment d’être une mauvaise mère parce que je n’écoute pas les conseils que me donnent 80% des gens et qu’en plus je suis pas du tout en phase avec leur façon de penser. Mais je regarde ma fille, je regarde notre relation et je me dis que je fais comme je le sens et en accord avec ma façon de penser et celle de mon chéri.

Comme je l’ai déjà dit dans un article : on fera des erreurs de toute façon car aucun parent n’est parfait mais je préfère me dire qu’on n’a pas fait les bons choix plutôt que de regretter d’avoir écouté Pierrette, Paulette ou Jacqueline (parce que Pierre, Paul et Jacques ne donnent que très rarement leur avis).

Toutes les petites citations sont des phrases qui m’ont été dites par des (futures) mamans proches de moi.

Idée reçue n°1 : Il faut laisser son bébé pleurer pour qu’il apprenne à dormir seul.

« J’en ai eu marre : j’ai claqué la porte en disant ‘Maintenant tu dors’, ça a duré 3 jours maintenant elle dort seule« . J’ai endormi ma fille aux bras pendant très longtemps à chaque dodo (sieste ou nuit). Du jour au lendemain elle m’a demandé le lit pour dormir. Alors oui il y a des périodes où elle demande encore les bras pour s’endormir (les dents, un peu énervée parce qu’on est trop sortis,…) mais en général j’arrive à la coucher tranquillement. La nuit elle se réveille souvent et se rendort seule si elle retrouve sa sucette (sauf pour les gros pleurs qui me semblent être de la peur : cauchemar, gros bruit ?).

Idée reçue n°2 : Il ne faut pas prendre son bébé dans les bras trop souvent pour qu’il apprenne à jouer seul.

Ma fille joue souvent et longtemps dans son coin de jeu, lorsqu’elle râle je vais jouer avec elle ou je la prend aux bras. Dès qu’elle me demande les bras et que je suis disponible je la prend. Et oui elle joue seule (même en pleine nuit dans son lit jusqu’à se rendormir seule).

Idée reçue n°3 : il ne faut pas prendre son bébé dans les bras trop souvent pour qu’il apprenne à se déplacer.

« Si elle rampe déjà, c’est parce que je ne la prend plus aux bras« , comprenez : c’est pour ça que la tienne ne rampe pas. Alors non ma fille (bientôt 8 mois) ne rampe pas, mais elle se déplace où elle veut grâce à une méthode de roulement-étirement assez marrante, elle recule très bien aussi (hi hi). Là, elle est en train d’apprendre à soulever ses fesses et avancer : prémisses d’un futur quatre-pattes (et la fierté qui monte à chaque fois qu’on la voit faire dans nos yeux de parents).

Idée reçue n°4 : il faut laisser son bébé pleurer pour qu’il apprenne que ce n’est pas lui qui décide.

« J’espère ne pas être une maman comme toi. Ma fille je ne la couverai pas autant, je la laisserai pleurer : faut qu’elle comprenne, après ça fait des bébés capricieux. » Bon, sur le long terme je ne sais pas ce que ça donnera. Mais pour l’instant j’estime que répondre aux attentes de ma fille quand cela est possible pour moi me semble normal et essentiel. Je joue avec elle quand elle s’ennuie seule, je la prend aux bras quand elle le désire, je l’endors aux bras lorsqu’elle pleure dans son lit,…

Idée reçue n°5 : si bébé n’écoute pas, il faut lui mettre une « tape-au-cul » ou plus généralement : « les enfants ne comprennent que comme ça ».

« Quand elle ne m’écoutera pas, elle prendra une tape-au-cul, sur la couche ça ne fait pas mal. Au moins elle comprendra qu’il ne faut pas le faire« . Non, non et re-non ma fille n’aura pas de « tape-au-cul » (enfin j’espère). Non je ne pense pas que la violence (même juste symbolique) soit utile pour apprendre des choses. Et puis ce mot « tape-au-cul » n’est qu’un mot qui ferait presque passer une fessée pour geste gentil…

Grâce à mon blog (et ceux des autres) j’ai vu qu’ils y avaient d’autres mamans qui pensaient comme moi, d’autres mamans OVNI pour qui ces idées reçues n’ont pas valeur de « règles absolues ». Et ça m’a fait du bien, m’a conforté dans l’idée que je fais bien de m’écouter et d’ignorer les « règles de base pour avoir un bébé bien discipliné ». Alors je remercie les filles blogueuses que je lis régulièrement (et qui liront peut-être cet article) et j’espère à mon tour pouvoir rassurer un jour une maman qui se demande si elle fait le bon choix en n’écoutant pas Pierrette, Paulette et Jacqueline.