L’angoisse de séparation semble être bel et bien là.

Du haut de ses 8 mois, ma boulette nous veut. Je l’endors un peu plus aux bras ses derniers temps et elle se réveille parfois juste pour nous avoir avec elle. Comme je ne veux pas trop la stimuler, je la câline et lui chante des chansons sans la lever. Mais pour cela, je suis forcée de le faire au travers des barreaux : je m’assois par terre sur un petit coussin et je passe ma main entre deux barreaux.

Elle se soulève un peu et pose sa tête sur les barreaux comme sur la photo pour être au plus près de moi. Même si j’essaie de la recoucher en la poussant un peu elle revient.

Parfois elle est trop fatiguée pour se relever et elle tend alors sa petite main pour que je lui donne la mienne.

Je suis sûre que tous les bébés font ça, mais ça me fend le cœur… J’ai envie de me mettre contre elle plutôt que de passer ma main pour lui caresser le visage ou le ventre, de la voir s’y coller et commencer à s’endormir  dans cette position…

Si j’avais su avant qu’on pouvait se passer d’un lit à barreau, je pense que j’aurai tenté l’expérience !