Les prémices de la lecture à deux ans ?

Depuis environ un mois, je suis prise d’un doute : ma fille semble reconnaître son prénom. Au début j’ai cru au hasard, simplement. Pourtant, dès qu’elle voyait son prénom elle disait « ça c’est Yuna ! » et le doute était si grand que j’ai voulu en avoir le cœur net.

J’ai imprimé et découpé les mots YUNA, PAPA et MAMAN (ainsi que quasiment toute la famille pour plus tard). Et puis je les ai mis sur la table sur laquelle elle a l’habitude de jouer. Et j’ai attendu…

Sans grande certitude je l’ai regardé faire et assez rapidement elle m’a dit :

« C’est Yuna ! »

Alors je lui ai demandé sur lequel des papiers il y avait écrit Yuna.

Et elle m’a tendu le bon ! J’avoue être resté sur le cul… Je lui ai demandé ce qu’il y avait écrit sur les autres, elle a dit papa et mamie. Et là c’est carrément mon cœur qui s’est arrêté ! Certes, elle a confondu MAMIE et MAMAN, mais c’est tellement semblable.

J’ai retenté l’expérience, pour vérifier que le résultat était toujours le même (petit reste de mes études…). Et oui !

Parfois elle voit PAPA d’abord et pense que c’est YUNA. Je lui dis « tu es sûre ?« , elle regarde les autres mots et dit « Non, ça c’est Yuna !« , si je lui demande ce qu’il y a écrit alors sur le premier elle dit « Papa !« . Effectivement, je pense que pour une petite fille de 2 ans les mots sont assez ressemblants !

Bref, j’ai à peine le temps de me faire à l’idée qu’elle a deux ans qu’elle commence à reconnaître des mots… Elle semble intéressée par la lecture, enfin c’est un grand mot, par les mots on va dire plutôt. Lorsqu’elle voit des affiches à sa hauteur dans les magasins, elle me demande ce qu’il y a écrit.

Je ne sais pas trop si je dois la laisser continuer à découvrir seule ou si je dois l’accompagner dans ses découvertes même si ça me semble un peu tôt. Je ne veux pas être cette maman qui pousse sa fille avant qu’elle ai la maturité nécessaire pour faire les choses mais en même temps je ne veux pas la freiner dans ses envies d’apprentissages…

Des conseils à me donner, peut être ?

7 réflexions sur “Les prémices de la lecture à deux ans ?

  1. mamanadada dit :

    Je pense que ta fille a une excellente mémoire photographique (car à moins que tu ne lui aies déjà appris à reconnaître toutes les lettres de l’alphabet et que tu lui aies également appris à déchiffrer les associations de ces lettres, en fait elle reconnaît le mot un peu comme un logo). C’est vraiment super et c’est plutôt bon signe pour l’apprentissage de la lecture. Ma fille a également une mémoire photographique performante et quand elle avait l’âge de Yuna, elle reconnaissait le nom des magasins dans la rue (même si c’était un panneau publicitaire dans un endroit tout nouveau), c’était devenu un jeu et c’est à partir de ce jeu qu’on a débuté l’initiation à la lecture 😉 Mais j’y suis allée tout doucement quand même.
    Pour te faire une idée sur ce que tu dois faire avec Yuna, je te conseille la lecture de « Bien lire et bien écrire » (je te mets le lien en fin de commentaire, et je vais bientôt en parler sur mon blog). La méthode est à partir de 4 ans, mais je fais certains des exercices avec mon fils de 2 ans (Petit O’ a un jour de plus que Yuna 😉 ).

  2. Céline Dehors dit :

    De mon point de vue, ce qu’a réussi à apprendre ta petite est tout à fait exceptionnel !
    Je n’ai pas de conseil à te donner mais il ne me semble pas invraisemblable qu’un enfant de deux ans s’intéresse à la lecture et à l’écriture. Ma fille ne reconnaissait pas son prénom à cet âge, mais les lettres l’intéressent depuis presque toujours, elle a naturellement appris à en reconnaître quelques unes. Je ne pense pas que c’est pousser son enfant que de jouer avec lui et avec ce qui l’intéresse.
    Lis un peu sur le sujet, fais toi une petite idée sur l’apprentissage de la lecture et continue de jouer avec ta fille ! Même si ça te paraît sérieux, rappelle toi que tout est jeu et que tout est sérieux pour un enfant de son âge 🙂 Il n’y a rien de trop pour eux.

    • Famille Plume dit :

      On m’a tellement poussée à être la meilleure, à tout savoir, à tout comprendre et surtout à tout réussir que j’ai un peu peur de lui transmettre ça… Mais en même temps, je ne souhaite pas la freiner si quelque chose l’intéresse même si « ce n’est pas de son âge ». On m’a conseillé plein de lecture, je vais bien lire et la suivre sans en faire trop. Je vais lui faire et me faire confiance, « simplement ».
      Merci !

      • Céline Dehors dit :

        On peut montrer des choses aux enfants sans rien attendre d’eux en échange. Ni d’être meilleur que… ni de réussir.

        En tout cas, n’hésite pas à en reparler sur ton blog quand tu le voudras car le sujet m’intéresse ! 🙂

Laisser un commentaire