Non je ne laisse pas pleurer ma fille (oui on en reparlera peut-être…)


Rien que le titre va faire parler. 

J’avoue faire un peu exprès ! hi hi 

Alors avant de certain(e)s hurlent devant leur écran et s’énervent sur leur clavier, je veux préciser que cet article n’est pas là pour juger ceux qui le font, seulement pour expliquer que cette méthode ne correspond pas à ce que je veux faire et la façon dont je vois les choses pour MA fille. Parce que je veux qu’elle s’endorme paisiblement, qu’elle sache que je suis là et que je l’abandonne pas et que j’aimerai que le moment du coucher soit un plaisir pour elle et non pas une source de stress (comme pour moi qui ne sait pas m’endormir…).

Bien entendu que si je n’avais pas d’autre choix, que si rien d’autre n’avait marché, que si j’avais moins de temps (jumeaux, autre bébé,…) je l’aurai laissée pleurer, enfin je crois. En fait peut être pas, peut être que si. J’ai un doute mais quand il n’y a pas d’autre solution peut-être a t’on plus de courage ?
Et bien entendu qu’elle n’a que 6 mois et si il y a quelque chose que j’ai pu comprendre c’est qu’avec un bébé rien n’est acquis ! surtout pas les nuits. ^^



Il y a quelque temps, vers ses 3 ou 4 mois je crois, ma fille s’est mise à pleurer au moment de dormir (oui je l’endormais toujours au bras à ce moment-là). Son père m’a dit « couche la, peut être qu’elle veut son lit ». Et il avait raison… Je l’ai couchée et elle a dormi. Et moi, comme une mère poule gaga de sa fille j’ai râlé. « Elle ne veut plus de moi » « C’est encore un bébé mais elle n’a même plus besoin de mes bras… » et toutes les phrases de maman en mal de câlin qui veut garder sa fille que pour elle tout contre elle.

Et comme rien n’est jamais acquis : elle a fini par ne plus s’endormir au lit, par pleurer quand je la couchais. J’ai donc du l’endormir aux bras à nouveau (Youpi !). Je la couchais une fois endormie mais de temps en temps (une fois par jour au moins) je la gardais contre moi pour une sieste dans mes bras. Oui, j’en ai besoin, c’est ma drogue de maman jobarde…

Puis est arrivé un temps où je n’arrivais plus à la coucher. Dès que je la posais dans son lit elle pleurait. Non pas que la garder aux bras lors de ses siestes me dérangeait mais…
1. Je commençais sérieusement à penser au moment où je vais reprendre le boulot : ses mamies n’auront ni l’envie, ni la patience, ni le temps de faire ça ! (oui pour ceux et celles qui ne me suivent pas sur Intagram, pas de crèche cette année mais les doux bras de ses mamies).
2. Il fait excessivement chaud et elle transpirait sur moi.
3. Elle qui n’a jamais eu de mal à s’endormir le soir, là c’était devenu vraiment compliqué…

Bref il fallait agir ! 
J’ai essayé la technique de…
– Je lui parle, lui chante des chansons, lui lis une histoire, etc. dans son lit sans la prendre aux bras : résultat j’ai réussi à retarder le moment de dormir aux bras de 30 minutes minimum… Avec tout à recommencer une fois couchée dans son lit à nouveau.
– Je viens la voir au bout de 5 minutes, puis 10 minutes, puis 15 minutes, puis… Non je peux pas tenir à partir du moment où elle hurle cette technique n’est pas pour moi; 
– La laisser pleurer jusqu’à ce qu’elle s’endorme de fatigue ? Noooon vous l’avez compris je ne peux pas.

J’ai donc tenté une nouvelle technique en mode optimiste à fond, sans réfléchir juste pour voir. Dès qu’elle a commencé à râler sur son tapis d’éveil je lui ai dit (et signé) « Tu veux dormir ?« , je l’ai changée, lui ai fait un plusieurs bisous sur ses petites joues moelleuses et je l’ai couchée sans trop y croire et surtout sans le câlin habituel pendant qu’elle s’assoupissait un peu d’habitude. Elle a pris sa sucette, son doudou, s’est tournée sur le côté et… s’est endormie seule au bout de quelques minutes.


J’avoue être restée bête. Et depuis c’est ce que je fais à chaque fois et ça marche (pour l’instant oui je sais…) si elle a vraiment sommeil. Sinon je la récupère et recommence plus tard et/ou opte pour la technique chanson/câlin dans le lit si elle est bien fatiguée.
Et du coup je recommence à râler de ne plus l’endormir contre moi, de ne pas pouvoir la voir dormir dans mes bras. Mais je râle dans ma tête sinon le chéri va me dire « Mais c’est toi qui as voulu qu’elle dorme dans son lit !« . L’ambiguïté féminine semble s’amplifier de façon exponentielle lorsqu’on devient maman…
Du coup je pense que si elle pleurait c’est justement parce que je l’endormais aux bras : à chaque fois que je la couchais je la réveillais. 
Mais non je ne culpabilise car… 
– J’ai fait comme je l’ai senti au mieux pour elle
– J’ai profité à foooond
– J’ai arrêté dès que j’ai compris
– Et surtout parce que si aujourd’hui elle accepte de dormir seule c’est peut être justement parce que j’ai pris le temps (avec grand plaisir) de la prendre aux bras dès qu’elle le demandait et que j’ai peut être pu lui faire comprendre que je serai toujours là pour elle même quand elle ne me sent pas tout contre elle.

[Et forcément, au moment où je finalise cet article, je peux vous dire que ma fille a passé sa journée à hurler (les dents ?) et à refuser toute position hormis dans nos bras debout…]

Et vous, quelle(s) technique(s) pour endormir bébé sans pleurs ?

Une réflexion sur “Non je ne laisse pas pleurer ma fille (oui on en reparlera peut-être…)

  1. Franzoesin dit :

    Merci pour cet article ! Il me fait un peu penser à moi… Pierre est un peu plus vieux que ta fille je crois et il s'endort toujours dans mes bras exclusivement. Pas de problème au niveau du « largage » une fois endormi mais parfois j'ai peur et je doute, je me dis que je lui donne de mauvaises habitudes, j'ai peur de savoir comment ça va se passer à la crèche. Le problème, c'est que si je le pose dans son lit (j'ai déjà essayé) avant qu'il ne soit totalement endormi il commence à jouer et au bout de 10 minutes il se met à pleurer… Alors je continue avec l'endormissement aux bras et je me dis que ça passera peut-être tout seul un jour ?

    • Maman Plume dit :

      Je suis sûre que ça se passera très bien à la crèche : ils s’en occupent c’est toujours mieux que les entendre pleurer et qu’ils réveillent les autres ! 😉
      Faut qu’on profite tant qu’on peut. J’ai essayé de l’endormir aux bras hier (gros hurlements peut être à cause des dents toute la journée) mais impossible : elle ne veut plus ! snif…
      Bises, à bientôt.

  2. discretissime la maison du bonheur dit :

    Coucou, comme toi, je ne supporte pas de voir ma puce pleurer. Alors le soir, j'ai mis en place un rituel pour lui faire comprendre qu'il est l'heure de dormir: on mange la purée dans la cuisine mais pour le bib, c'est dans la chambre, volets fermés et lumière tamisée. Ensuite, gros câlin, je change sa couche, gros câlin à nouveau (je ne m'en lasse pas) puis au lit avec le mobile, la tototte dans la bouche, je lui caresse le front et lui parle de sa journée, qu'elle a fait beaucoup de choses et qu'elle doit être fatiguée. Parfois elle s'endort en deux minutes, parfois c'est plus dur, toujours est-il que quand elle râle ou pleure, hop, dans mes bras et re-gros câlin. Voilà ma technique. J'essaie de trouver une méthode similaire pour les siestes car bizarrement la bouille d'amour ne veut pas du lit dans la journée. Je cherche encore mais je crois que ça va venir bientôt !

    • Maman Plume dit :

      Coucou ! Je crois que chaque « technique » est bonne pour un enfant, l’essentiel étant de trouver celle qui correspond au notre !
      Bon courage tu trouveras vite !
      Bises, à bientôt.

  3. Sarah CuteSimplicity dit :

    Merci pour cette article.
    Moi non plus je n'ai jamais laissé pleurer ma fille. Comme toi je souhaite que son petit lit reste un endroit calme et rassurant pour elle. Hors de question de la laisser hurler jusqu'à épuisement. Bon après elle n'a jamais eu de mal à s'endormir toute seule et a toujours été un bébé plutôt indépendant, du style « ok fait moi un câlin maman mais après pose moi dans mon lit et laisse moi dormir tranquilou s'il te plait » 🙂 lol
    Aujourd'hui elle a 16 mois, et quand certaines fois elle refuse de dormir pour la sieste alors que 5 min avant elle posait sa tête de fatigue sur le canapé, je lui parle, je lui caresse le visage (sans la prendre dans mes bras ou la sortir de son lit), je la rallonge, lui rend son doudou et sa tute qu'elle a parfois jeté, et je lui dis qu'il faut qu'elle se repose un peu et qu'après on ira joué. Elle râle parfois plus qu'elle ne pleure. Et quand je sens qu'elle ne dormira pas (je le sais très rapidement en moins de 5 min) je la sors du lit, la laisse vaquer à ses occupations pendant un petit quart d'heure et je la recouche. Elle se met alors sur le côté et s'endort aussitôt.

Laisser un commentaire