Mais à qui sont nos enfants ?

b7cb30deee913ec3af5b7806498e4632Drôle de question n’est ce pas ?

Parfois je me la pose quand je sens l’envie de crier

« Mais c’est notre fille ! »

Pourquoi devrais-je rappeler que notre fille est bel et bien la notre ? Simplement parce que les gens pensent trop souvent qu’ils ont un droit de regard voire même un droit de décision quand à son éducation… Mais non, notre fille n’est ni à vendre ni à louer, nous sommes ses uniques parents.

648x415_illustration-enfant-chariot-supermarche

J’accepte bien volontiers les conseils, j’accepte un peu trop souvent de me remettre en question et de revoir ma copie si on m’explique en quoi faire autrement est meilleur pour ma fille,… Mais je n’accepte vraiment pas que l’on juge nos choix, je n’accepte pas que l’on se mette entre nous et notre fille, je n’accepte pas qu’on critique nos décisions éducatives ou non d’ailleurs. Nous ne prenons aucune décision qui la mette en danger et je serai reconnaissante si on me démontrait que mon attitude est dangereuse pour elle le jour où je fais quelque chose de travers.

Pendant la grossesse j’ai entendu des critiques parce que j’étais alitée et n’ai pu travailler que quelques jours dès le 2ème mois. La grossesse n’est pas une maladie, certes mais certaines grossesses n’arriveraient pas à terme sans autant de précaution.

prenoms

Le choix du prénom n’a eu que peu de critique puisque je ne voulais pas le dire pour éviter que les gens donnent leur avis. Finalement ils l’ont su très tôt mais tout le monde savait que je ne voulais rien entendre. Cependant les « ah non surtout pas ça ! » ont été présents lorsque nous hésitions encore. Les seconds prénoms ont créé des tensions aussi… Comme si ça regardait quelqu’un d’autre que nous et notre fille…

Le choix du parrain et de la marraine, le choix du « non-baptême » religieux a été sympa aussi… Il a été plus difficile d’imposer notre choix que de le faire, y’a de quoi s’énerver non ?

Le choix de la non-violence éducative, de ne pas crier (oui des fois je m’emporte, bien entendu !) et de ne pas laisser pleurer je vous en ai parlé plusieurs fois aussi… C’est sûrement un des points qui m’énerve le plus.

Le fait de ne pas vouloir qu’elle regarde la télévision est encore difficilement compris. Non elle ne regarde pas La Maison de Mickey ou la Pat Patrouille, en tout cas pas en ma présence ni avec mon accord… Bien sûr qu’il m’arrive de la laisser devant la télé pour la calmer cinq minutes dans les moments difficiles ou parce que j’ai vraiment besoin de cinq minutes de tranquillité ! D’ailleurs cette semaine, je suis rentrée de ma journée de travail (premier jour des soldes…) et elle ne faisait que chouiner car trop fatiguée de sa journée sans sieste, après avoir tenté de jouer avec elle sans succès j’ai allumé la télé et j’ai pu me détendre un peu avec elle.

faire-les-bons-choix-424x218

Des exemples j’en ai des milliards, je pourrai presque écrire un livre pour décrire toutes ces situations où j’ai eu envie de crier :

Mais c’est notre fille, ce sont nos choix, ça ne regarde que nous et elle!

Nous sommes ses parents, nous ferons des erreurs et nous en avons probablement déjà fait. Mais peu importe, j’ai une idée fixe qui me guide : si on se trompe en suivant nos valeurs, notre instinct, on se dira qu’on ne savait pas mais qu’on a fait du mieux possible. Si on se trompe en suivant les conseils des autres on s’en voudra de ne pas avoir cru en nous.

Une réflexion sur “Mais à qui sont nos enfants ?

  1. Petits Trognons dit :

    Olala oui,
    Nous aussi on en a reçu des commentaires sur notre façon de voir les choses… Surtout pour le baptême républicain !
    Heureusement que pour le prénom personne n’a rien dit parce que je pense que j’aurais tué la personne…
    Personnellement c’est surtout avec les personnes d’une autre génération que ça ne passe pas « à notre époque on faisait comme ça et vous n’êtes pas morts ni vos parents…! » oui mais moi je FAIS COMME JE VEUX ! 🙂

    • Maman Plume dit :

      C’est ça, il faut réussir à leur dire que nous avons le droit de faire différemment ! Pas toujours facile surtout quand on nous donne l’impression qu’on doit se justifier…
      Bises.

  2. Le Rire des Anges dit :

    Tu as bien raison, pour vivre au mieux et aider ses enfants à vivre bien je pense qu’il est bon de faire ses propres choix pour les assumer pleinement. Quel parent pourrait se targuer de n’avoir fait aucune erreur? Même parmi ceux qui se permettent d’avoir un avis sur tes choix? Il faudrait poser la question à leurs enfants… Ils seraient sans aucun doute surpris! 😉

  3. Sarah dit :

    Oui, moi aussi des fois j’ai envie de crier « mais c’est MA fille »!! tellement j’ai l’impression qu’elle est l’enfant d’une autre!!!! J’aimerai parfois me rappeler ta dernière phrase: « Si on se trompe en suivant les conseils des autres on s’en voudra de ne pas avoir cru en nous »

    • Maman Plume dit :

      Fais selon tes certitudes, pas celles des autres. Nous sommes les mieux placés pour savoir ce qui est le meilleur pour nos enfants. Faut juste qu’on apprenne à se faire un petit peu plus confiance 😉

  4. Quandmamanrencontrebebe dit :

    C’est tellement vrai!! Les gens ne peuvent pas s’empêcher de donner leur avis alors qu’on ne leur a pas demandé! Moi en ce moment c’est sur les chaussures de mon fils qui marche. On a choisi que des chaussures en cuir souple sans voûte plantaire et pfiou!! Combien de fois j’entends que c’est pas du tout adapté à la marche! Il y a ceux qui insistent pas trop et ceux qui en démordent pas! Alors, bravo pour ton post, moi qui tiens également un blog, j’ai pensé 1000 fois à écrire sur le sujet, mais j’ai trop peur de vexer certaines personnes …
    Maeva

Laisser un commentaire