L'importance de la date de naissance

En général, les futures mamans s’inquiètent de l’accouchement, de la vie avec bébé, de savoir si elles vont savoir faire, si elles ont tout prévu, etc.
Moi je m’inquiétais de la date de naissance… Pas super tranquille je sais… Enfin ce n’étais pas une véritable inquiétude, mais j’y réfléchissais souvent.
Tout d’abord, à chaque faux départs (y’en a eu plusieurs à cause des contractions) je regardais quel jour on était. « Ce n’est pas l’anniversaire de quelqu’un ? C’est pas un jour important ? »
J’additionnais aussi les chiffres de la date (comme en numérologie) uniquement pour savoir si la date donnait un 3 ou un multiple de 3, mon chiffre préféré. Non pas que je sois superstitieuse ou que je crois en la numérologie, mais j’ai l’habitude de chercher le 3 partout. Une sorte de toc.
La date de naissance prévue de ma fille était le 13 janvier.
Déjà j’avais envie de fêter Noël en famille et pas à la maternité. Donc la semaine précédant Noël et le 24 et 25 décembre étaient donc proscrits.
Tout le monde a donc parié qu’elle naîtrait le 1er janvier… comme moi ! Non pas que je ne veuille pas partager ma date de naissance avec elle, mais je n’aime pas ma date de naissance : en petite égoïste je n’aime pas que mon anniversaire soit le jour de la nouvelle année. Ce jour où les gens disent Bonne Année et ne se souviennent qu’après quelques minutes/heures/jours que c’est aussi mon anniversaire. Ce jour où tout le monde est bien trop fatigué pour faire la fête une énième fois et ne s’est pas encore remis des multiples repas de famille des fêtes de fin d’année.
Je n’ai pas donc pas cessé de répéter à mon ventre tout rond « pas à Noël, pas le 1er janvier, pas à Noël, pas le 1er janvier,…« 
Ma fille est parfaite, elle m’a écoutée ! Elle est née le 31 décembre… J’avoue, c’est ma faute, je n’y avais pas pensé !
Ou alors ma fille est déjà une rebelle ! 😉

Laisser un commentaire