la rentrée... à la maison
IEF

La rentrée… à la maison !

Fin août, la rentrée approche avec son lot de préparatifs… ou pas. Ici la rentrée en grande section ne se fera pas car cette année, c’est l’école à la maison ! Depuis fin juillet, nous avons mis en place l‘Instruction En Famille (IEF) pour notre grande de 4 ans et demi.

Mais… pourquoi l’école à la maison ?

Je ne vais pas m’éterniser sur ce point car plusieurs de nos raisons restent assez personnelles. Mais au fond, qu’importe les raisons, le fait est que nous avons la possibilité de le faire, que l’instruction en famille est un droit et donc que nous en profitons !

Nous sommes convaincus du bien fondé de ce choix, même si il est peu compris autour de nous. On nous a recommandé de nous faire confiance, alors c’est ce qu’on fait !

Tout ce qu’on peut déjà vous dire, c’est que depuis que nous lui avons parlé d‘école à la maison, nous avons l’impression de lui avoir enlevé un poids immense des épaules ! Elle est énormément en demande (c’était déjà le cas, mais là encore plus) et semble se sentir reconnue et comprise dans ses demandes. La voir sereine est la plus belle des motivation !

J’en profite pour dire que nous n’avons rien contre l’école. Choisi l’IEF n’est pas un choix anti-école mais un choix en conscience en fonction de nos valeurs et de notre fille ! 😉

L’école à la maison, que dit la loi ?

La loi pour une école de la confiance a été promulguée fin juillet 2019. Les médias et même les sites officiels de l’état nous rappellent que la scolarisation est obligatoire à partir de 3 ans maintenant.

C’est faux.

L’instruction, elle, est bien devenue obligatoire à partir de 3 ans dès septembre 2019 (donc pour les enfants nés en 2016 et avant).

Nous avons donc simplement envoyé un courrier à l’académie et à notre mairie les informant de notre choix. Ce courrier est là pour les informer, non pas pour demander un accord comme certains le pensent.

Image par congerdesign de Pixabay

Les contrôles quand on fait l’école à la maison.

Nous avons le droit de faire l’école à maison… mais aussi le devoir de nous soumettre à deux contrôles : celui de la mairie et celui de l’éducation nationale. Je vous invite à aller sur le site de l’association Unie à ce sujet.

Le contrôle de la mairie.

La première année, puis tous les deux ans, la mairie viendra vérifier que le mode d’instruction est bien compatible avec la santé de l’enfant. Ce contrôle doit porter sur l’organisation de l’instruction, les activités des enfants, le lieu de l’instruction. Ce contrôle n’est pas une enquête sociale.

Le contrôle pédagogique.

Chaque année, l’éducation nationale procédera à un contrôle pédagogique à domicile ou dans une école. L’objectif de ce contrôle est de vérifier qu’une instruction est bien donnée à l’enfant, qu’il y a bien une progression d’une année sur l’autre.

L’instruction obligatoire dès 3 ans étant nouvelle, il n’y a pas encore eu de contrôle pédagogique en maternelle. Si ça vous intéresse, je pourrai vous faire un article à ce sujet lorsqu’il aura eu lieu.

Afin de conserver une trace de ce que l’on fait, je tiens un cahier de vie où je note ce qu’on fait dans la journée avec des repères visuels par catégories (graphisme, mathématiques, langage, motricité, sortie,…) et je range dans un classeur les supports papiers.

L’organisation.

Afin de nous rassurer et de commencer sereinement, nous avons adhéré au site pass-education. Nous complétons à l’aide de différents supports : cahiers, manipulations, jeux de société, activités, sorties, émissions… et même une application sur tablette !

Du formel : l’école à la maison…

Nous travaillons sur des supports 4 à 5 jours par semaine au moins 1h par jour, généralement le matin. C’est souvent plus que ça car elle aime beaucoup le côté école à la maison. Rarement, elle n’a pas envie… mais compense toujours d’elle-même en étant beaucoup plus en demande les jours d’après.

… et de l’informel : l’instruction en famille.

Les journées sont complétées, naturellement, par des apprentissages informels grâce à nos sorties, ses questions, les livres,… Comme tous les enfants, elle apprend simplement et naturellement tout au long de la journée. Nous essayons, comme nous l’avons toujours fait, de répondre le plus possible à ses demandes. La curiosité et l’envie de découvrir sont pour nous nécessaires à l’apprentissage !

Je vous reparlerai de tout ça en détail une fois que notre organisation sera bien rodée.

Je vous parlerai aussi des différents supports que nous utilisons, de ce qui fait sens à ses yeux, de ce avec quoi elle accroche peu,… N’hésitez pas à me dire si vous souhaitez qu’on aborde un thème un particulier.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :