J'espère ne pas être une maman comme toi.

Oui on m’a dit un jour « j’espère ne pas être une maman comme toi« . J’aurai pu (du ?) me vexer. Mais la suite du discours m’a fait comprendre que cette future maman (que j’aime beaucoup) a des idées très arrêtées sur comment élever sa fille. J’ai aussi des idées très arrêtées, mais elles sont en totale inadéquation avec les siennes (voir plus bas). Et ses idées sont en fait les idées qui sont les plus répandues, celles avec lesquelles tout le monde (ou presque) me rabat les oreilles quand je dis comment je m’occupe de ma fille.

Dans mon entourage, j’ai l’impression parfois d’être un OVNI. J’ai ce sentiment d’être une mauvaise mère parce que je n’écoute pas les conseils que me donnent 80% des gens et qu’en plus je suis pas du tout en phase avec leur façon de penser. Mais je regarde ma fille, je regarde notre relation et je me dis que je fais comme je le sens et en accord avec ma façon de penser et celle de mon chéri.

Comme je l’ai déjà dit dans un article : on fera des erreurs de toute façon car aucun parent n’est parfait mais je préfère me dire qu’on n’a pas fait les bons choix plutôt que de regretter d’avoir écouté Pierrette, Paulette ou Jacqueline (parce que Pierre, Paul et Jacques ne donnent que très rarement leur avis).

Toutes les petites citations sont des phrases qui m’ont été dites par des (futures) mamans proches de moi.

Idée reçue n°1 : Il faut laisser son bébé pleurer pour qu’il apprenne à dormir seul.

« J’en ai eu marre : j’ai claqué la porte en disant ‘Maintenant tu dors’, ça a duré 3 jours maintenant elle dort seule« . J’ai endormi ma fille aux bras pendant très longtemps à chaque dodo (sieste ou nuit). Du jour au lendemain elle m’a demandé le lit pour dormir. Alors oui il y a des périodes où elle demande encore les bras pour s’endormir (les dents, un peu énervée parce qu’on est trop sortis,…) mais en général j’arrive à la coucher tranquillement. La nuit elle se réveille souvent et se rendort seule si elle retrouve sa sucette (sauf pour les gros pleurs qui me semblent être de la peur : cauchemar, gros bruit ?).

Idée reçue n°2 : Il ne faut pas prendre son bébé dans les bras trop souvent pour qu’il apprenne à jouer seul.

Ma fille joue souvent et longtemps dans son coin de jeu, lorsqu’elle râle je vais jouer avec elle ou je la prend aux bras. Dès qu’elle me demande les bras et que je suis disponible je la prend. Et oui elle joue seule (même en pleine nuit dans son lit jusqu’à se rendormir seule).

Idée reçue n°3 : il ne faut pas prendre son bébé dans les bras trop souvent pour qu’il apprenne à se déplacer.

« Si elle rampe déjà, c’est parce que je ne la prend plus aux bras« , comprenez : c’est pour ça que la tienne ne rampe pas. Alors non ma fille (bientôt 8 mois) ne rampe pas, mais elle se déplace où elle veut grâce à une méthode de roulement-étirement assez marrante, elle recule très bien aussi (hi hi). Là, elle est en train d’apprendre à soulever ses fesses et avancer : prémisses d’un futur quatre-pattes (et la fierté qui monte à chaque fois qu’on la voit faire dans nos yeux de parents).

Idée reçue n°4 : il faut laisser son bébé pleurer pour qu’il apprenne que ce n’est pas lui qui décide.

« J’espère ne pas être une maman comme toi. Ma fille je ne la couverai pas autant, je la laisserai pleurer : faut qu’elle comprenne, après ça fait des bébés capricieux. » Bon, sur le long terme je ne sais pas ce que ça donnera. Mais pour l’instant j’estime que répondre aux attentes de ma fille quand cela est possible pour moi me semble normal et essentiel. Je joue avec elle quand elle s’ennuie seule, je la prend aux bras quand elle le désire, je l’endors aux bras lorsqu’elle pleure dans son lit,…

Idée reçue n°5 : si bébé n’écoute pas, il faut lui mettre une « tape-au-cul » ou plus généralement : « les enfants ne comprennent que comme ça ».

« Quand elle ne m’écoutera pas, elle prendra une tape-au-cul, sur la couche ça ne fait pas mal. Au moins elle comprendra qu’il ne faut pas le faire« . Non, non et re-non ma fille n’aura pas de « tape-au-cul » (enfin j’espère). Non je ne pense pas que la violence (même juste symbolique) soit utile pour apprendre des choses. Et puis ce mot « tape-au-cul » n’est qu’un mot qui ferait presque passer une fessée pour geste gentil…

Grâce à mon blog (et ceux des autres) j’ai vu qu’ils y avaient d’autres mamans qui pensaient comme moi, d’autres mamans OVNI pour qui ces idées reçues n’ont pas valeur de « règles absolues ». Et ça m’a fait du bien, m’a conforté dans l’idée que je fais bien de m’écouter et d’ignorer les « règles de base pour avoir un bébé bien discipliné ». Alors je remercie les filles blogueuses que je lis régulièrement (et qui liront peut-être cet article) et j’espère à mon tour pouvoir rassurer un jour une maman qui se demande si elle fait le bon choix en n’écoutant pas Pierrette, Paulette et Jacqueline.

Capture+d%E2%80%99e%CC%81cran+2015-07-21+a%CC%80+16.14.13

Une réflexion sur “J'espère ne pas être une maman comme toi.

  1. Cendra dit :

    Je me reconnais complètement! On m’a déjà dit ce genre de phrases, et les conseils en carton, évidemment je les ai entendu. Je crois que c’est si triste de se dire que la majorité des gens pensent qu’il faut être dur et stricte même avec un petit de quelques jours, un peu comme s’il était déjà un tyran et qu’il fallait lui apprendre à obéir et, surtout, à se plier à la cruauté du monde dès la naissance. C’est un peu triste comme projet, ça donne pas super envie de vivre à fond la caisse.
    Bref, je m’égare mais je pourrais débattre encore tellement lol
    Merci pour cet article. J’adhère comme tu l’auras évidemment compris 😀

  2. lebazardelaura dit :

    Tu n’es pas une OVNI, je suis tout à fait d’accord avec toi. Nous ne laissons pas baby girl pleurer. Si elle pleure, c’est qu’il y a quelque chose : elle est fatigué, elle a faim, elle a peur … ou elle veut juste un câlin. Peut importe, on tente de répondre à ce qu’elle nous demande. Elle s’endort désormais toute seule dans son lit (et dans sa chambre :). Je suis vraiment septique sur l’idée de laisser un bébé pleurer jusqu’à ce qu’il s’endorme. Je ne pense pas que ça marche et cela crée un rituel d’endormissement légèrement anxiogène ! Dormir n’est pas une punition.
    Bises
    Laura

    • Maman Plume dit :

      Oui je vois que « sur la toile » je ne suis pas un OVNI et ça me fait du bien, mais dans la « vraie vie » j’en suis une 😉 Je suis d’accord avec toi : je pense qu’il est important de créer un rituel d’endormissement qui soit associé au plaisir et pas à la frustration et au stress. Merci.
      Bises.

  3. La Famille Ours dit :

    Si tu es un OVNI alors moi aussi… et tous les psychologues de l’enfance qui ont écrit récemment ! J’ai beaucoup couvé, câliné, porté ma fille, et répondu à ses pleurs sans attendre. A sept mois elle est sociable, joyeuse et dégourdie, et ne pleure pas beaucoup. Comme ta fille je parie ! N’en déplaise à Pierrette, Paulette et Jacqueline, qui ont des principes éducatifs aussi dépassés que leur prénom.

    • Maman Plume dit :

      Effectivement, ma boulette est comme ta fille : rieuse, sociable, etc. C’est un vrai plaisir ! Comme je disais à Laura, je me sens comme un OVNI dans la vie de tous les jours, grâce à internet je me sens comprise et rassurée 😉 Merci !

  4. Céline dit :

    Dès que ma fille est née, avec son papa nous avons rayé un mot de notre vocabulaire : comédie. Et depuis ce jour, nous la maternons comme tu le fais : en accord avec les écrits modernes des professionnels de l’enfance, avec beaucoup de bienveillance et d’empathie.
    Les monsieurs et madames dont tu parles feront ce qu’ils veulent avec leurs enfants, ce qu’ils devraient regarder avant de t’écraser sous leurs idées c’est « Est-ce que ta fille a l’air heureuse et épanouie, et équilibrée ? », et te donner confiance (car les parents en ont besoin) ils feront après de leur mieux de leur côté !

    • Maman Plume dit :

      C’est vrai que sans internet et les écrits récents je serai beaucoup moins sûre de moi. C’est parfois difficile d’assumer ses choix quand les proches ne les comprennent pas… Merci.

  5. Maman louve dit :

    Si t’es une maman ovni alors je le suis aussi! Tout comme toi je me sens jugée parfois sur ma façon d’élever mon fils et pourtant je le fais comme je le sens et tout se passe tres bien. Chaque enfant est différent, chaque parent est différent et chaque relation est unique. J’en ai assez d’entendre tout le monde me donner leur avis et maintenant j’arrive à renvoyer les gens quand leurs commentaires ne me plaisent pas! Bref désolée pour le pavé mais je suis sur la même longueur d’onde que toi ! Bisous

    • Maman Plume dit :

      Je n’arrive pas encore à répondre aux gens comme j’aimerai, j’espère y arriver un jour 😉 pour l’instant je me contente de ne pas répondre (Roh c’est nul !)
      Merci pour ton commentaire, bisous.

  6. Beauté et santé naturellement dit :

    Tu as tout à fait raison de ne pas les écouter. J’ai 6 enfants, et j’ai toujours suivi mon coeur. Mais personne n’a osé me faire des remarques, je ne suis pourtant pas le genre de personne à les remettre en place. Mes enfants ont grandi, et on est très tres proches . Alors continue, n’écoute pas toutes ces remarques, écoute ton coeur.

    • Maman Plume dit :

      6 enfants ? Je t’admire (et t’envie) avant de lire la suite de ton commentaire ! 😉 si tu as réussi à élever 6 enfants comme ça sans qu’ils ne deviennent des « enfants rois » hyper capricieux c’est que la méthode ne semble pas mauvaise ! Merci. A bientôt.

    • Maman Plume dit :

      Exactement : je ne critique pas ceux qui font d’autres choix, je regrette de me sentir souvent incomprise et jugée. Je pense que la meilleure méthode est celle qui nous correspond et correspond à nos bébés. Bises, à bientôt ! 😉

  7. P'tite Poulette dit :

    Tu es la mieux placée pour savoir ce qui est bon pour ta pitchounette, sois en sûre et fais toi confiance 😉 De plus, j’ai eu il y a peu un conseil de ma chef (responsable dans le domaine de la santé) quant à la future venue de bébé… et elle me disait justement de ne pas écouter tous ces gens qui te disent de laisser un bébé pleurer ! La raison? Un bébé ne pleure pas juste pour faire ch**. Un bébé pleure parce qu’il a une bonne raison de pleurer (faim, froid, chaud, couche, dents…) et il faut le réconforter. Les bras de sa Maman sont très importants au début de sa vie (et après aussi bien sûr héhé). Moi, je distribuerai bras et câlins sans hésiter 😀 l’amour y’a que ça de vrai (et pourtant, j’suis bien connue pour mon petit caractère hahaha… l’un n’empêche pas l’autre). Fermeté dans un gant de velours… mais pas pour un bébé !
    Gros gros bisous.
    P’tite Poulette

    • Maman Plume dit :

      Je suis bien d’accord avec toi (et ta chef) et de toute façon, je n’envisage pas autrement ma maternité. Du coup, les gens peuvent bien parler je n’ai pas l’intention de changer. Merci, ça fait du bien de se sentir « comme les autres ». 😉 Bisous et bonne fin de grossesse !

  8. Die Franzoesin dit :

    J’ai sans doute la chance de passer pour une personne très sûre d’elle et un peu autoritaire car personne n’a jamais osé me faire ce genre de remarques. Pourtant je fais tout comme toi et je l’assume totalement ! Cesse donc de te sentir seule 🙂 .

    • Maman Plume dit :

      Merci merci ! C’est top de se sentir « normale » de temps en temps ! Oui il faudrait que je m’assume un peu plus et que je recadre peut être les gens. Mais la plupart du temps je me dis qu’ils peuvent bien penser ce qu’ils veulent, moi j’élève ma fille comme j’aime. (Et toc !)
      Merci, bises.

  9. summergirlav dit :

    Je me retrouve complètement dans ce que tu dis, mon 1er garçon a 2 ans et 4 mois et mon 2ème arrive ces prochains jours, je pense refaire pareil que pour mon 1er, le câliner, le consoler, le bercer et tant pis pour les proches qui nous disent « laisse le pleurer », je n’y arrive pas et j’assume 😉

    • Maman Plume dit :

      « je n’y arrive pas » : voilà c’est exactement ça. En plus du fait que ce soit comme ça que je veux élever ma fille, c’est aussi que je ne conçois pas et n’arriverais pas à faire autrement.
      Si ça a bien marché pour ton « grand », ce sera très bien le second 😉
      Bonne fin de grossesse alors ! A bientôt.

  10. Mems dit :

    Quand notre fille est nee, je ne m’attendais pas a etre jugee. Du moins pas autant. Comme toi, je l’ai portee, je l’ai rassuree quand elle pleurait (quasi immediatement) j’ai bercé, chanté, lu des histoires, courru la nuit quand elle ne trouvait pas sa tetine, expliqué et re-expliqué quand elle etait frustrée. On m’a dit que ma fille serait un enfant roi, capricieuse et gatee pourrie, et sans armes pour la vie en société. (Et en plus elle est fille unique, on cumulait quoi)
    Elle aura 6 ans dans 2 mois et demi. Elle est pleine de vie, sociable, degourdie, reveuse et trés creative, galop 1 a 5 ans, capable de nager le crawl sur 25 metres (pour une fillette portée en sling et en manduca, c’est pas mal, on m’avait prédit qu’elle ne marcherait jamais-mega lol-) Continue de faire fi des conseils qui ne te vont pas. Tu n’es pas un ovni. Tu es une maman qui fait selon ses principes.

  11. aurelvelvet dit :

    Hahaha, la fameuse phrase « tu vas en faire un enfant capricieux »… Tu sais ce que je réponds? « Oui et? Qu’est ce que concrètement ça va te faire? C’est le tien? C’est toi qui va vivre avec cet enfant capricieux? ». J’ai mis du temps aussi à savoir quoi répondre, au début, on est tellement dépourvu face à ces sentences de gens à qui on n’ a rien demandé. C’est tellement évident qu’un enfant a besoin d’être rassuré que le papa et moi, on s’est jamais posé la question de le laisser pleurer lorsqu’il était nourrisson. Maintenant il a 18 mois et c’est un petit garçon plein d’assurance, qui a confiance en lui pour affronter la vie et qui est super facile à vivre. Bon, là, il rentre dans la phase des colères de frustration et tu sais ce qu’on m’a dit dimanche dans la rue alors qu’il faisait une grosse colère : « Bourreau d’enfant! » (quand il fait ces colères là, on le laisse l’exprimer, tout en lui expliquant qu’on comprend qu’il n’est pas content, qu’il a le droit de le dire mais que ça ne changera pas ce que ses parents ont décidé. Apparemment, ça dérange! Pourtant sur le coup, on est fermes!).
    Les gens se permettent beaucoup de choses : d’être jugeants, blessants et de se mêler de ce qui ne les regarde pas… Je crois surtout au final qu’ils ruminent ce qu’ils ont raté dans leur vie et que ce qu’ils te reprochent, c’est au final ce qu’ils se reprochent à eux.

    • Maman Plume dit :

      Je n’en reviens pas de ces gens qui se permettent de parler. Déjà les proches j’apprécie moyennement (d’où cet article) mais alors des inconnus ça c’est vraiment du lourd !
      J’espère avoir la patience de réagir comme vous lors des futurs grosses colères de ma fille.
      Une maman qui m’a donné beau-coup de conseils m’a dit un jour « je pense que tu es une meilleure maman que ce que j’ai été » : ça m’a fait beaucoup de peine qu’elle pense ça. Je lui ai répondu que chaque maman est la meilleure pour ses enfants (sauf certaines exceptions bien entendu…) mais ça m’a chagrinée.
      Merci pour ton commentaire.
      A bientôt 😉

  12. lacafouine dit :

    J’ai exactement les mêmes réflexes que toi. Parfois à force qu’on me rabâche les mêmes trucs (laisser pleurer blablabla) j’ai de petits doutes fugaces mais vite balayés. C’est surtout les nuits qui posent problème puisque le sommeil est très compliqué pour mon bébé, il se réveille beaucoup la nuit et ne se rendort qu’en tétant, et j’ai l’impression de devoir m’en justifier tout le temps (« tu lui as donné de mauvaises habitudes », « il sait que tu viens dès qu’il pleure alors forcément il en profite », etc etc etc).
    Pour le reste je m’en fous son comportement parle de lui même. Comme toi je l’ai beaucoup porté, câliné, bercé, il ne supportait pas d’être posé dans ses premiers mois. Et puis petit à petit il est devenu très indépendant, joue seul, bien sûr demande les bras de temps en temps, est curieux de tout, a un tempérament très gai, et il marche depuis ses 11mois, donc personne ne peut trop rien dire là dessus! J’en suis même à me dire que je ne le ferai pas garder plus tard par mes parents, même si ça serait bien pratique, qui sont plutôt dans l’éducation old school et n’hésiteraient peut-être pas à mettre des « tapes au cul ». Enfin je vois comment ils sont quand ils gardent mon neveu de 5 ans et je n’ai pas du tout envie qu’ils fassent pareil avec mon enfant! Enfin, je n’en suis pas là :). Bref continue comme tu le sens!

    • Maman Plume dit :

      Comme je te comprends sur le fait de le garder toi-même… Nos (beaux) parents ont des méthodes forcément différentes et c’est difficile de se dire qu’ils vont s’en occuper à « leur façon » (d’ici un mois pour moi…) et pas à la nôtre.

Laisser un commentaire