Je suis une maman jalouse (rien qu'un peu).

En général je ne suis pas du genre jalouse (non je ne parle pas de mon couple, ça c’est autre chose !).

Je n’envie pas la fille super bien fringuée avec sa coupe de star. Je m’habille n’importe comment (avouons le) mais comme j’aime, et je me coiffe rarement.

Je n’envie pas la fille qui met un 36 même si j’aimerai bien perdre du poids.

Je n’envie pas celle qui ne s’habille qu’avec des vêtements de marque car mes goûts sont tellement étranges que les marques ne me correspondent pas.

.

.

Mais depuis peu je me découvre jalouse. Ou plutôt envieuse. 

★ J’envie celles qui font pousser leur petit potager dans leur petit (ou grand) jardin. ★

Légumes du jardin... Mais pas du mien !

Légumes du jardin… Mais pas du mien !

★ J’envie celles qui ont des poules pour donner des œufs frais à leurs bébé. ★

★ Du coup j’envie celles qui vivent « à la campagne ». ★

★ J’envie celles qui prennent 3 ans de congés parental (et ne parlons même pas de celles qui ont la possibilité, la volonté et le courage de faire l’école a la maison). ★

★ Et j’envie aussi celles qui ne peuvent pas s’arrêter de travailler mais qui font assistante maternelle. ★

.

.

.

Bref, j ‘envie celles qui peuvent vivre leur vie de maman comme je rêverai de vivre la mienne.

Pourtant je n’ai pas à me plaindre : j’ai pu prendre 6 mois de congés parental (inespéré au départ), on est supers bien entourés, ma fille ne manque de rien,… Mais on a toute un « idéal ». Et si en général je suis plutôt du genre à me contenter de ce que j’ai sans envier les autres, j’avoue qu’il m’arrive souvent d’être jalouse de certains…

Une réflexion sur “Je suis une maman jalouse (rien qu'un peu).

  1. Céline dit :

    Je découvre aujourd’hui ta nouvelle bannière. C’est branché ! Femme, hyper-connectée, dans un monde de bébé ^^

    Vu que je viens de de publier un article sur l’école à la maison, je ne vais pas trop me la ramener. Quoique…

    Moi j’envie les parents qui peuvent tout offrir à leurs enfants (séjour à l’étranger, jeux super bien pensés, inscription dans une école alternative, vacances à la mer, équitation…) ;
    Moi j’envie les parents qui ont des enfants parfaits (mention TB au BAC, champion d’une compétition sportive, musicien au conservatoire…) ;
    Moi j’envie les parents qui sont bilingues ;
    J’envie aussi les trilingues, polyglotes etc. ;
    Et j’envie secrètement (et ça, c’est vraiment secret) les parents qui ont des enfants surdoués.

    Mais sinon, dans la vraie vie je suis comme toi : pas particulièrement envieuse et contente de moi-même et de ma famille.

    Bisous !

    • Maman Plume dit :

      C’est gentil ! J’ai voulu faire une nouvelle bannière qui me ressemble.
      J’avoue sans peine que tu fais partie de celles que j’envie, et savoir que tu en envies d’autre me rassure 😉
      Bisous

    • Maman Plume dit :

      Merci c’est gentil.
      être « humaine » c’est encore un peu nouveau pour moi ! 😉 Tous les sentiments et émotions que je ressens sont pas toujours facile à comprendre et expliquer. Ce blog et surtout vos commentaires (et voir que je suis « comme les autres mamans ») me font beaucoup de bien.
      Merci 😉

  2. Claire dit :

    Et bien moi, c’est l’inverse, je culpabilise d’être contente d’aller bosser, des fois, je me demande si je suis une bonne maman, puisque je ressens ça (enfin, je me le demande plus trop, car sinon je déprime)…
    Et puis après, je me dis que j’ai choisi justement un métier qui me laissait du temps pour profiter de ma famille (je suis maitresse), et depuis 2 ans, je travaille à 10 minutes de la maison, alors je récupère mes loulous à 16h30, ce qui me laisse du temps pour profiter…
    En revanche! Je crève d’envie moi aussi d’avoir un beau petit potager, mais là encore, je relativise, dans 2 ans, on devrait emménager dans une maison, et à ce moment là, je me ferais ce plaisir d’avoir MON potager à moi (bon les poules, ça me dirait bien, mais il paraît que ça pue :p et puis je ne veux pas d’animal, on voyage et c’est pas très pratique)

    • Maman Plume dit :

      Le fait d’aimer travailler et être une bonne mère n’ont rien à voir l’un avec l’autre. Vois plutôt cela comme une chance de pouvoir t’épanouir au travail et encore chez toi quand tu rentres ! Et puis dans ma tête de petite fille optimiste les maitresses sont toutes des bonnes mamans 😉
      Puisque je suis en pleine découverte d’Isabelle Filliozat je peux te dire qu’elle a écrit un livre « Maman je ne veux pas que tu travailles » pour, je cite, « en finir avec le sentiment de culpabilité des mères qui travaillent ». Tu peux le trouver ici à la Fnac : http://livre.fnac.com/a2601203/Anne-Marie-Filliozat-Le-defi-des-meres. Si ceux que j’ai commandé me plaisent je le prendrais sûrement en septembre.
      Bon bin je le sais, dans 2 ans je serais jalouse de ton potager ! 😉
      A bientôt !

Laisser un commentaire