Nos tests & avis,  Parentalité

Les couches lavables : on a adopté !

Couches lavables ou couches jetables ? J’avais envie de sauter le pas pour ma seconde mais j’étais franchement freinée par plusieurs choses : le prix, l’organisation, la difficulté d’utilisation. Alors après avoir beaucoup lu sur le sujet, j’ai eu envie de me lancer et je me suis convaincue toute seule en faisant par moi-même. Je vais tout vous expliquer. 😉

Le prix.

Le truc qui peut rebuter facilement, reste le prix. Certes l’utilisation des couches lavables est à long terme économique, mais sur le court-terme, il faut s’équiper. Si on en croit les kits complets on se retrouve facilement à débourser entre 350 et 500€ (voire beaucoup plus). Encore faut-il pouvoir débourser une telle somme d’un coup… pour un truc que l’on n’est pas sûr d’adopter en plus !

Et bien non, le marketing est traître pour nous faire dépenser toujours plus d’argent… Vous allez voir que je m’en sort très bien pour pas cher ! (vous avez aussi la possibilité d’acheter d’occasion, ce qui réduit le budget couche).

Mon équipement :

  1. Les couches.

J’ai eu la chance de tester une couche MioSolo de BambinoMio dont je vous avais parlé. La marque offrait il y a peu une couche, je vous avais relayé l’information sur Facebook et Instagram et j’ai évidemment profité de l’offre. Je suis totalement conquise par ces couches tout-en-un (TE1) qui vont de la naissance à la propreté. Elles sont simples d’utilisation, sèchent rapidement,…

J’ai acheté une couche Bum pour tester : déjà pour moi-même et parce que je les vends ici. Celles ci sont des tout-en-deux (TE2) avec un insert absorbant. Conquise aussi pour les mêmes raisons.

Par contre, j’ai achété un pack de Tree Little Imps sur Amazon. Les avis étaient bons donc j’ai voulu tenter vu le prix : 50€ les 6 TE2 + 12 inserts. Grosse erreur. J’ai perdu 50€… Impossible de les régler à la taille de Linoa malgré plusieurs tentatives : ses cuisses sont trop petites pour que ce soit étanche. Pourtant elle n’est pas maigrichonne. Peut être plus tard ? Mais pour l’instant c’est l’échec total.

Donc pour l’instant je tourne avec 5 couches : 4 Bambino Mio + 1 Bum.

  • Les accessoires :

Ici pas de poubelles à couches à 20€ mais deux sacs étanches (un petit pour dehors et un gros pour la maison) à 8€99.
Pas de lessive spéciale couche mais une lessive adaptée qui sert pour tout le linge.
Pas de vêtements ou bodys spéciaux mais un peu plus grands ou de type sarouel.
Par contre, j’ai acheté un assainissant antibactérien (Miofresh) que j’utilise finalement aussi pour le linge de travail du chéri (et en fait pour toutes les lessives quasiment).

La difficulté facilité d’utilisation.

Les couches que j’utilise sont des tailles uniques. Elles s’ajustent très facilement au moyen de pressions et de scratchs à la taille de bébé. Alors forcément, bébé a un popotin bien rebondi avec… mais rien de gênant !

Pour les miosolo de Bambino Mio, je vous en avais parlé ici. Je vous invite à (re)lire l’article afin d’en savoir plus. 😉

Pour les Bum :

  • commencez par régler la couche à la taille de bébé au moyen des pressions.
  • Placez ensuite l’insert absorbant à plat dans la couche dans les deux « encoches » qui le maintiennent en place. Pour la nuit vous pouvez le doubler. Il y a aussi différents types d’inserts plus ou moins absorbants. Là je ne suis pas assez au point pour vous en parler. Pour le moment, Linoa est encore aux jetables la nuit.
  • Je vous conseille d’utiliser un filet de protection (pas obligatoire) afin de récolter les selles et les jeter directement dans la poubelles ou dans les toilettes. Qui a dit qu’on devait « mettre les mains dedans » ? Pour les bébés allaités ou qui ont des selles liquides, vous avez la possibilité d’utiliser en complément des voiles polaires.
  • Il ne reste plus qu’à poser la couche sur les jolies fesses de bébé et l’ajuster grâce aux scratchs.
  • Le double gousset anti-fuite devrait finir de convaincre ceux qui craignent les fuites.

Sachez le : une couche bien ajustée et bien entretenue absorbe bien.

Par rapport aux lessives, je vous invite à visiter ce lien (ou d’autres hein !) car il recense les lessives qui sont tops (ou pas) et des recettes de lessives maison pour l’entretien des couches lavables.

Mon organisation.

Le matin :

Je suis assistante maternelle, donc le change doit aller vite pour surveiller tout le monde… Mon astuce est de préparer les couches le matin et de les installer près de la table à langer. C’est assez rapide à faire : j’installe les inserts et les filets de protection et je les ajuste (puisque je sais comment ma fille les porte). Ainsi, je n’ai plus qu’à les lui mettre et le change est aussi rapide qu’avec des couches jetables.

Je prend aussi le temps de mettre quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé sur une lingette que je met dans le sac à couche (pas sur les couches !). L’huile essentielle d’arbre à thé parfume et désinfecte.

Les changes :

Mes lingettes lavables et couches lavables sont accessibles ainsi que le liniment. Une fois utilisé je n’ai plus qu’à les mettre dans le sac imperméable accroché à la table à langer. Pour les selles, je reste aux carrés de coton et eau nettoyante par facilité et le voile jetable fini directement dans la poubelle à couches avec le coton : aucune odeur donc.

Le soir :

Le soir je lance une machine en mode « éco » puisque à moitié pleine avec les couches et les lingettes lavables. Une fois étendue je n’ai plus qu’à attendre le matin pour les préparer ! 😉

Pour l’instant je fais une machine par jour, ce qui n’est pas idéal. J’aimerai trouver une autre marque de couches afin de tourner sur deux jours. Une autre marque simplement car selon la morphologie de bébé il se peut qu’une marque bien ajustée ne le soit plus pendant quelques temps…

Petites astuces :

  • pour les TE2, vous avez la possibilité de changer l’insert et de réutiliser la couche. Je n’ai jamais tenté, n’hésitez pas à me dire.
  • n’utilisez pas d’adoucissant.
  • Vous pouvez nettoyer les fesses de bébé au liniment mais veillez à ne pas laisser une couche épaisse.
  • Ne lavez pas vos lingettes pleines de liniment avec vos couches (ça je viens de le découvrir… zut !).
  • pour le décrassage (lorsqu’elles absorbent moins bien) : une à deux machine à 60° sans lessive (d’autres astuces sur internet).
  • pour blanchir les couches : les mettre au soleil ! 😉
  • et si vous avez d’autres astuces ou conseil, je suis preneuse !

J’espère vous avoir donné envie de tester ou du moins avoir pu rassurer quelques parents qui se posent la question. Ici les couches lavables sont adoptées mais pas encore à 100%. Nous ne sommes pas (encore) dans une démarche zéro déchet mais dans une démarche de réduction des déchets et avec l’envie de préserver nos filles des produits néfastes qui sont dévoilés régulièrement dans les produits que nous utilisons régulièrement…

Enfin, n’hésitez pas à me corriger ou à compléter en commentaire. Je suis une maman qui débute en couches lavables et je serai ravie d’avoir des retours de parents habitués !

9 Comments

  • shureilya

    Coucou, merci pour tous ces conseils ! Je me suis renseignée il y a un moment, sur les couches lavables et ton article est le 1er qui est aussi précis et surtout, qui explique clairement comment on fait. C’est vrai que ça représente un vrai budget (pour moi en tout cas ^^) et rester dans le flou alors que tant de personnes donnent leur avis,c’est pas rassurant, on a l’impression que ça cache quelque chose ahah Mais pour le coup, ton billet est vraiment topissime, merci beaucoup <3 !

    • Famille Plume

      Les marques adorent faire penser qu’il faut beaucoup de choses. Ce qui est bien dommage puisque les gens hésitent du coup beaucoup plus à y passer en se disant que l’investissement de départ est bien trop grand…
      On va pas se mentir ce n’est pas donné. Mais par exemple, je commence avec peu de couches. Et vu que je dépensais environ 50€ de couches par mois, je peux augmenter mon stock sans puiser dans le budget puisque je n’en achète plus ! 😉

  • Zofia

    Bonjour je viens de découvrir votre blog grâce à instagram 🙂
    ici on est adepte des couches lavables depuis environ 7 mois. Pour me décider j’avais fini par faire le calcul et découvert qu’au bout de 8 mois d’utilisation j’avais amorti mon achat du pack complet. (Argument non négligeable pour le papa!!)
    Ici on a les bambino mio te1 et te2.
    Les extérieurs des te2 se réutilisent très bien pour le change suivant:la matière ne garde pas l’humidité sauf si le lange est vraiment détrempé ; sauf accident on utilise l’extérieur toute la journée. Des fois ça arrive qu’on utilise 3 extérieurs. .. quand ça veut pas…
    les te1 sont au placard, au bout de quelques mois ça n’allait plus…
    si vous voulez découvrir plusieurs marques de couches lavables avant de faire votre choix je vous conseille le site locouche où on peut louer des couches lavables et tester plusieurs marques selon la morphologie de notre enfant (j’ai pas d’action mais ça m’a bien plu comme concept et bien aidé dans le choix de la marque)
    par contre je n’ai pas encore utilisé le miofresh, avez vous vu la différence d’avec une lessive normale ??
    Je vais essayer de me procurer l’huile essentielle dont vous parlez ça ne pourra étre que mieux 🙂
    Désolée pour le pavé 😉 et merci pour vos partages !!

    • Famille Plume

      Oui ça demande un peu plus d’organisation en effet. D’ailleurs en sortie ou la nuit je garde les jetables pour le moment ! 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :