Cet accouchement qui ne me faisait pas peur.

Le grand sujet de discussion et de stress des futures mamans reste l’accouchement. Beaucoup de futures mamans en ont peur, surtout pour le(s) premier(s) bébé(s). Et puis quand on entend les histoires des « déjà mamans » qui aiment raconter leurs mésaventures, on est encore moins rassurées !

Mais non, je n’étais pas angoissée par cet accouchement. Quand on me demandait je répondais « Non je ne m’angoisse pas, mais je me connais : ça viendra ! ». Ce n’est pas venu. Depuis le jour où j’ai appris que j’étais enceinte, mon stress permanent que je prenais pour une partie intégrante de mon caractère s’est envolé. Plus de stress : bébé pas bien accroché ? Ok je fais comme me disent les médecins. Contractions trop fréquentes et trop tôt ? Ok je continue de me reposer comme ils me disent. L’accouchement ? Non toujours pas de stress qui monte… Je n’ai jamais été aussi zen de toute ma vie que depuis mai 2014.

Je n’avais pas peur de l’accouchement car ma mère me répétait souvent lors de mes règles très douloureuses « Si tu as mal maintenant, tu n’auras pas mal pendant l’accouchement. Tu feras comme moi : tes bébés sortiront comme une lettre à La Poste. » Oui ça n’a aucun sens je m’en rends compte (quoique, l’habituation à la douleur peut-être ?), mais j’ai fini par intégrer cette phrase et elle m’a probablement permis de dédiaboliser l’accouchement. Pourtant j’en ai entendu/lu des histoires qui font peur, mais non : je suis la fille de ma mère, je n’aurai pas mal.

Je n’avais pas peur de la césarienne non plus : ma maman de cœur en a eu deux et va très bien. Alors oui elle a eu mal, elle a eu du mal à marcher les jours qui ont suivis,… Mais je n’ai pas souvenir que ça ai été pour elle quelque chose d’atroce à surtout éviter.

Je n’avais pas peur de la douleur : mes règles et ovulation très douloureuses m’y ont habituée et mes migraines n’en parlons pas. En fait, j’ai moins souffert pendant mes 5 ou 6 heures de contractions sans péridurale que pendant mes pires migraines. Je ne saurais pas dire quelle douleur est la plus forte mais l’avantage des contractions c’est qu’elles vont et qu’elles viennent. Comme mes migraines m’ont appris à gérer la très grosse douleur (celle qui va jusqu’aux nausées et l’évanouissement) je savais comment accueillir la douleur pendant les contractions.

J’ai demandé la péridurale, ou plutôt je ne l’ai pas refusée. Bien heureuses les mamans qui souhaitent accoucher sans, moi je me suis dis que si je pouvais « profiter » de mon accouchement sans souffrir le martyre je n’allais pas m’en passer. Mais encore une fois, la possibilité que la péridurale ne marche pas ou qu’on ne puisse pas la poser ne m’effrayait pas, même si j’aurai très très certainement fait moins la maligne sans. J’en profite pour dire à mesdames les futures mamans angoissées par l’aiguille de la péridurale que ça ne fait pas vraiment mal, ou plutôt qu’entre la douleur des contractions vous ne sentirez pas vraiment la péridurale (et vous serez tellement soulagée qu’on vous la pose enfin).

Et dans les faits ?

Le personnel de la maternité (Ste Monique de l’hôpital St. Joseph à Marseille) a été au top (sauf celle qui m’a accueillie et qui ne s’est pas occupée de moi jusqu’à l’arrivée de l’équipe de jour) : souriants, agréables, délicats, blagueurs même,…

Mon chéri me faisait rire entre deux contractions, une dame dont je n’ai jamais compris le rôle m’a câlinée la main pendant la péridurale (et nous a demandé si elle pouvait rester pour l’accouchement), le gynécologue arrivé en urgence a fait de l’humour,… Bref ambiance détendue ! On aurait presque pu se boire un verre ensemble.

Le stress a fini par monter : moins d’une ou peut être deux minutes. Au bout de 8 heures de contractions ma fille montrait des signes de faiblesse, la sage-femme avait beau me mettre dans toutes les positions possibles, son rythme ne remontait pas. Quand elle a dit « appelle le gynéco » je me suis dis que c’était bizarre. Quand 30 secondes après le gynéco a dit « appelle le pédiatre » là j’ai eu peur. Qu’est ce qui est en train de se passer ? Ma fille ne va pas bien ?

Mais je n’ai pas eu le temps de me poser trop de questions : le gynéco m’a dit qu’il allait m’aider avec la ventouse mais qu’il fallait pousser (même si je n’avais plus trop de force après une nuit blanche et les contractions) quand même. Quelques petites minutes après ma fille était sur mon ventre.

Famille plume

Je n’ai pas eu peur d’accoucher et j’ai bien fait. Ce n’était peut-être pas un accouchement « idéal » mais quand j’entends ou lis des récits d’accouchement, je me dis que j’ai de la chance quand même.

Et vous, avez-vous (eu) peur d’accoucher ?

Capture+d%E2%80%99e%CC%81cran+2015-07-21+a%CC%80+16.14.13

Une réflexion sur “Cet accouchement qui ne me faisait pas peur.

  1. Sarah dit :

    J’ai une trouille bleue de l’accouchement!!! Je n’arriverai même pas à graduer cette peur tellement que ça m’angoisse. Après on me répète que de toute façon je n’ai pas le choix, il faudra bien qu’elle sorte. Oui effectivement c’est vrai, mais j’ai peur quand même!! Je trouve ça trop violent, trop animal et puis mince, je suis une chochotte et je l’assume!

    • Maman Plume dit :

      J’adore ton commentaire, enfin ta façon de dire ça, parce que ça ne doit pas être drôle ! En as tu parlé avec une sage-femme qui trouveras des mots pour calmer tes angoisses ? as-tu pu visiter l’hôpital et voir une salle d’accouchement ? Fais tout ce qui est possible pour calmer cette peur afin de pouvoir profiter de ce jour où tu rencontreras ta fille 🙂
      Et regarde : il y a des fois où tout se passe bien !
      Bon courage et bonne fin de grossesse !

      • Sarah dit :

        Je crois effectivement que je vais devoir en parler ouvertement à ma sage femme. Je n’ai pas encore oser le faire… Trop peur (oui encore une fois!) de passer pour une imbécile! Et puis on m’a raconté tellement d’histoires!!!! En attendant, je me rassure en écoutant l’ensemble du corps médical me dire que j’ai un corps fait pour faire des enfants (oui enfin on va se détendre, j’en veux pas 5non plus!!!)…

        • Maman Plume dit :

          Oui parles en, c’est important pour toi et pour que ton accouchement se passe bien(ne pas refuser par peur ce que vont peut-être te proposer les médecins). Tu ne passeras pas pour une imbécile, tu es loin d’être la première à avoir peur de l’accouchement ! Bises.

  2. Céline dit :

    Je n’ai pas eu peur de l’accouchement non plus. Comme toi : ni avant, ni pendant. Lorsque nous sommes allés à la maternité le jour J, j’avais l’impression d’avoir des ailes aux pieds ! (oui, nous y sommes allés à pied) C’était comme si mon corps avait retrouvé de sa légèreté, quelques jours trop tôt ^^ Maintenant que mes blessures liées à l’accouchement sont guéries, j’en garde un assez bon souvenir.

    • Maman Plume dit :

      Malgré des petites douleurs pendant 3 jours, j’ai en effet un bon souvenir de mon accouchement aussi. Je n’en avais pas peur mais je ne pensais pas que ce serait « si simple ».

  3. Cendra dit :

    Également aucune angoisse pour moi, et pourtant c’est complètement ce genre d’évènements qui pourrait me faire perdre tous mes cheveux, et pourtant je n’ai eu absolument aucun stress. Mon fils était également fatigué en fin de travail, la sage femme pensait qu’il avait le cordon autour du cou, et, même là je n’ai pas eu peur. Une sérénité qui m’a moi même épatée!

  4. Mam'Weena dit :

    Aucune angoisse pour moi, j’avais même plutôt hâte ^^.
    Comme j’ai perdu les eaux avant les contraction, j’ai eu un long moment de balade avant de commencer à souffrir, j’ai visiter les services où mon interne de mari avait bosser, j’ai blagué avec le personnel …
    J’ai même refusé la péridural une première fois, estimant que je n’étais pas assez dilater (d’ailleurs, je confirme, je n’avait carrément pas assez mal XD), puis je l’ai eu, sans me poser de question, juste profiter ^^.
    Le FeuFolet est arrivé rapidement, « sans effort ». J’ai tellement aimé mon accouchement, que ça me manque et que je recommencerait bien tout la grossesse (sauf, les deux dernières semaines, et encore), l’accouchement … je me tâte même a viser le sans péri, à voir dans deux ans XD

    • Maman Plume dit :

      Ah carrément ! Tu m’as fais rire ! C’est super, si tu te sens sans péridurale c’est à tester, moi je ne suis pas assez courageuse pour ça 😉
      Je recommencerai bien ma grossesse aussi (pourtant alitée à m’ennuyer), l’accouchement c’est pas une envie par contre !
      Bises.

    • Maman Plume dit :

      Merci c’est gentil. Il faut le dire quand tout se passe bien, parce que si il n’y a que celles qui ont eu des accouchements difficiles qui parlent les futures mamans ne peuvent que se stresser ! 😉
      Bises.

  5. La Famille Ours dit :

    Moi non plus je n’avais pas trop peur d’accoucher… J’avais même plutôt peur de… ne PAS accoucher ! Ca semble complètement irrationnel mais quand on arrive à terme, il y a un moment où on se dit que ça ne va jamais arriver ;-p

    • Maman Plume dit :

      Ah oui drôle de peur 😉 Moi j’ai eu « peur » d’accoucher trop tôt et finalement elle est sortie à 15 jours du terme ce qui ne m’a pas permis de trouver la grossesse trop longue. Même si être alitée 8 mois c’est quand même un peu long 😉
      Bises !

  6. lebazardelaura dit :

    De mon côté aussi, je n’avais pas peur d’accoucher. J’avais surtout peur de devoir être déclenchée car mademoiselle n’était pas pressée de sortir. Finalement, elle est arrivée le jour de ma DPA, comme quoi, un peu de patience !
    Niveau péridurale, son fonctionnement a été un peu « aléatoire », j’ai expliqué les déboires de la machine à ma sage femme et ma douleur, elle m’a répondu « ah oui, je pense que là ça marchait pas ! » lol 🙂
    Bises
    Laura

  7. Galou dit :

    Je dois accoucher (en théorie), en octobre et je n’ai pas peur. Je suis quelqu’un de douillette, stressée en général mais depuis que je suis enceinte, RAS. Je n’ai pas peur. J’ai confiance en moi. On verra bien si ça aidera en temps voulu 🙂

    • Maman Plume dit :

      Moi je pensais que c’était les hormones qui m’enlevait trop stress et toute peur : mais non ça continue ! Je suis sûre que tu resteras sereine, tu nous diras 😉
      Bonne fin de grossesse, profite à fond de ta grossesse et surtout de tout le bonheur qui arrive !

    • Maman Plume dit :

      Je suis prête à recommencer ! mais c’est le chéri qui ne veut pas tout de suite (bon ok financièrement et matériellement c’est pas le moment ^^)
      Enfin, je veux recommencer pour avoir à nouveau un bébé merveilleux et un bonheur infini, pas pour le « plaisir » d’accoucher 😉

    • Maman Plume dit :

      Un peu de stress, mais je suis sûre que tu resteras sereine 😉 Le jour J tu seras trop impatiente de rencontrer ce bébé tant attendu ! Tiens moi au courant 😉 (oui oui je suis méga-curieuse !)

Laisser un commentaire