Bye bye les couches !

C’est officiel, il n’y a plus de couches sur son petit popotin ! La propreté est arrivée d’un coup, lorsqu’elle en a décidé ainsi.

Ce que je pensais :

Dans ma tête, les choses allaient se faire progressivement. Elle aurait sa couche mais demanderai le pot pour ne pas la salir. Jusqu’au jour où elle n’en voudrait plus pour pouvoir mettre des jolies culottes de grande. Puis un autre jour, elle arrêterait de faire pipi la nuit et toute pleine de fierté elle ne voudrait plus non plus de cette couche là.

Évidement, rien ne s’est passé comme ça.

Les premiers essais sans les couches :

Nous avons tenté les journées sans couche : je lui proposais simplement de ne pas en mettre et elle disait oui. Mais ensuite elle se retenait pendant des heures et des heures, je m’inquiétais qu’elle ai une infection urinaire… alors j’insistais pour lui remettre la couche alors qu’elle ne voulait pas (oh la culpabilité quoique je fasse là…) et elle finissait par y faire pipi. Elle n’arrivait simplement pas à faire pipi ailleurs que dans la couche. On a donc décidé d’attendre encore.

Quelques temps plus tard, j’ai reproposé la journée sans couche : là c’était le contraire, elle ne voulait plus ! Hors de question pour elle d’enlever sa couche ! Nous n’avons pas insisté…

Le déclic :

Les mois passent et la réunion de l’école arrive. La maîtresse est claire : pas de couche à l’école. Les enfants qui ne sont pas propres ne seront pas acceptés en septembre. Là j’étais un peu perturbée car à deux ans et demi tout pile elle n’est pas propre, ne semble pas en avoir envie mais demande l’école non-stop !

Je ne voulais pas lui mettre une pression supplémentaire à cet apprentissage en lui donnant un ultimatum pour l’entrée à l’école… Le jour de la réunion, je lui ai expliqué ce qu’avait dit la maîtresse : la rentrée, les copains, les activités,… et les couches !

Le lendemain, elle ne voulait plus de couche !

l' »apprentissage » :

Les premiers jours il y a eu quelques ratés, forcément. Elle se retenait beaucoup mais dès qu’elle posait ses fesses sur le canapé, son fauteuil,.. oups ! Mais le pipi au pot est venu assez facilement même si il fallait pas mal de patience…

Trop fière de ses pipis au pot, trop mal à l’aise de ses petits accidents l' »apprentissage » pour le pipi n’a pas pris plus de quelques jours. Nous sommes mêmes partis faire les courses et manger une glace dans la foulée 3 jours après avoir enlevé les couches.

J’avais songé à faire un tableau des réussites, quelques petites récompenses, etc. Mais je n’ai pas eu le temps !

Même à la piscine, aucun accident. Je lui propose le pipi avant et après et elle fait à chaque fois, nous sommes donc passé au maillot de grande !

Les difficultés :

Si au début elle se retenait beaucoup (trop), ce qui m’inquiétais avec les risques d’infection urinaire, aujourd’hui elle se débrouille seule : elle va sur le pot dès qu’elle en ressent le besoin. Je pense qu’elle avait peut être besoin de se tester et de tester sa résistance.

Elle a aussi eu besoin de nous tester nous : demander à faire pipi au moment de dormir pour qu’on lui tienne compagnie… Au début on a marché, évidemment ! Puis je me suis fâchée, puis on a trouvé le juste milieu : la laisser faire ! Le pot est dans sa chambre lorsqu’elle se couche, elle y va si besoin et nous appelle si elle a fait quelque chose ou se recouche.

Pour le caca, les choses ont été plus compliquées… Elle faisait dans sa culotte en se cachant dans sa chambre… ça a du lui prendre 2-3 semaines pour maîtriser la chose : dès qu’elle disait « je fais pas pipi maman », s’accroupissait ou qu’elle partait dans sa chambre d’un coup je savais qu’elle allait faire. Alors je surveillais, j’ai du la « forcer » à rester sur le pot deux ou trois fois, lui tenir les mains ou la laisser seule selon ses désirs,… Aujourd’hui elle a toujours besoin d’être seule, dans sa chambre (et parfois dans le noir !) mais elle nous ramène son pot tout fière et surtout se débrouille seule !

les nuits :

Je ne pensais pas que ce serait si simple. Dès que nous avons enlevé les couches elle n’a plus fait pipi en dormant. Les couches de la sieste ont été enlevées dès la première semaine. Par contre elle ne voulait pas enlever celles de la nuit malgré le fait qu’elle soit toujours propres le matin. Je lui ai laissé le choix et nous y sommes enfin : elle n’en veut plus.

C’est donc désormais officiel : nous n’utilisons plus de couches chez nous (rendez vous en novembre avec sa petite sœur !).

8 réflexions sur “Bye bye les couches !

  1. Mon Joli Coeur dit :

    Ça fait du bien de lire un article comme celui-ci. La propreté, on est en plein dedans ! Et cela me semble beaucoup plus compliqué que ce que nous avions prévu. Contrairement à ta puce, notre Petit Cœur ne se montre pas vraiment intéressé par le pot… Les jours passent, la rentrée approche et il n’est toujours pas propre ! Il ne fait rien dans le pot et attend que je lui remette son slip (sans couche) pour faire dedans… 🙁 Je commençais à désespérer mais ce matin j’ai eu droit à un premier pipi dans le pot alors… on y croit ! On va continuer sur notre lancée et espérer que le déclic se fasse.

  2. Maman Nouille dit :

    En plein dedans chez nous aussi. Et pour l’instant il nous prévient une fois que c’est fait…. On a réussi une fois a l’attraper pour le poser sur le pot. Mais ça stresse tout le monde a la maison 🏠

    • Famille Plume dit :

      Faut pas se stresser pour ça ! Un pipi par terre c’est pas grave, on protège le canapé et les endroits sensible et tout ira bien ! Bon courage 😉

    • Famille Plume dit :

      C’est clair ! A chaque fois que je me dis qu’elle n’est pas prête pour quelque chose, elle me prouve le contraire ! Faut juste attendre que leur intérêt se porte sur la chose en question !

    • Famille Plume dit :

      J’ai malheureusement peu de conseils à donner puisque j’ai juste suivi ma fille contrairement à ce que j’avais dit dans un autre article regroupant les conseils qu’on m’avait donnés. Je crois, comme souvent, qu’il faut simplement faire confiance à nos loustics ! 😉

Laisser un commentaire