Au nom de quoi ?

Pourtant, ça commençait comme une bonne journée.

Ma fille s’est réveillée en chantant, j’étais somnolente car mon chat était venu me faire un câlin dès le départ du chéri. Un jour de repos comme les autres.

Je me suis levée et suis allée la chercher après avoir ouvert les volets pour faire rentrer le soleil dans l’appartement. Toute souriante elle m’a demandé « dou-dou » en rigolant.

Après un biberon-câlin, elle est allée jouer pendant que je buvais mon café en répondant à mes mails. Elle est venue m’apporter son livre « Lucas Le Chat » qui la fait tant rire. Un jour de repos comme les autres.

Tandis que j’annonçais les gagnantes d’un des concours sur Twitter elle est venue m’apporter son doudou et sa sucette en se frottant les yeux. J’allais la prendre dans mes bras quand j’ai lu les mots : Bruxelles, horreur, ça recommence,…

Je n’ai pas bien compris mais j’ai quand même allumé la télé pour savoir.

Ma gorge s’est serrée, je la tenais encore plus fort contre moi. Je me suis assise dans le canapé, bien au fond. Elle s’est blottie contre moi et je lui ai promis de toujours la protéger, du mieux possible.

Elle s’est endormie paisiblement dans mes bras. Je suis triste, en colère, effarée, inquiète,… Je me questionne sur l’avenir. Dans quel monde ai-je osé lui donner la vie ?

Alors je vais éteindre la télé, je vais penser aux Belges et à tous ceux qui subissent cette haine sans nom, l’aimer encore plus fort et profiter de nous.

10325359_573073372849396_3905460260443933416_n

 

 

Une réflexion sur “Au nom de quoi ?

    • Maman Plume dit :

      Oui… Pour l’instant ce ne sont que des petits bouts mais ils sentent notre stress, cette ambiance qui règne… Pourvu qu’elles restent optimistes et combattantes pour construire un monde meilleur après nous.

  1. lebazardelaura dit :

    Je ne sais pas comment sera leur monde quand nos filles seront des adultes, je leur souhaite un monde meilleur et apaisé … mais je leur souhaite surtout de ne jamais baisser les bras et de ne jamais s’avouer vaincu.
    Bises
    Laura

  2. Marie dit :

    Moi aussi je me demande quel avenir vont avoir nos enfants. Je regarde mon petit bout en me presque en pleure car j’ai peur de leur avenir, peur pour mes proches qui sont par là.
    Merci beaucoup pour la Belgique.

Laisser un commentaire