Allaiter ou pas ?

Seconde grossesse et mêmes questions… c’est marrant non ?! Je n’avais trouvé de réponse à cette question qu’à l’accouchement pour ma fille : allaiter ou pas ? Je m’étais laissé le choix jusqu’au bout car je savais que je devais le faire au feeling. Finalement, lorsqu’on m’a demandé en me tendant ma fille, je n’ai pas voulu.

Aujourd’hui la même question revient… Non pas qu’il m’ai manqué quelque chose, ni que ma fille soit beaucoup malade (loin de là, pourvu que ça dure), pas non plus que j’ai culpabilisé de lui donner du lait maternisé.

Je me demande seulement, encore une fois, si j’ai envie d’allaiter. Un peu oui, un peu non. C’est étrange non ?

Une appréhension évidente et les questions qui en découlent…

  • L’allaitement va-t-il se mettre en place (facilement) ?
  • Est-ce que je vais avoir mal ?
  • Vais-je tenir le rythme plus soutenu (parait-il) des tétées VS les prises de biberons ?
  • Moi qui ai besoin de tout contrôler et tout noter (l’heure et la quantité des prises) vais-je réussir à faire confiance à mon bébé et à mon corps ?
  • En étant le garde-manger, vais-je réussir à laisser assez de place à ma grande avec qui nous sommes très proches ?
  • Et une question totalement bête de maman qui culpabilise pour un rien : et si je l’allaite, est ce juste vis-à-vis de ma fille ?

Mais une envie malgré tout…

  • Si j’en ressens l’envie, tout simplement, pourquoi passer à côté ?
  • J’ai appris à me/nous faire confiance, autant continuer plus en avant en tentant l’allaitement.
  • D’ailleurs, même si tout ne marche pas comme prévu, je sais que le lait maternisé est très bon aussi. Donc pas de peur de l’échec puisque pas d’objectif particulier.
  • Bien pratique : pas de lait, de biberon à trimbaler partout, de courses en urgence à la pharmacie,… 😉

Bref, aujourd’hui je reste sur la même optique que ce que je m’étais dit il y a moins de 3 ans « quelques jours pour tester si j’en ai envie, on verra bien ce qu’il en est« .

magnifique photo trouvée ici

Et vous ? Avez vous pris d’allaiter ou pas ?
Cela s’est-il bien passé malgré les aléas ?

14 réflexions sur “Allaiter ou pas ?

  1. Petits Trognons dit :

    Fais toi confiance comme tu dis et tu verras bien le moment venu !
    Pour ne pas mettre Yuna de coté, j’ai vu plein de mamans qui font des calins aux ainés en même temps que le petit tête…

    Pour moi c’était une évidence avant même de tomber enceinte… Et si « ça n’avait pas marché » j’aurais vraiment été déçue… Mais sache que si on est bien entourée ça ne peut pas ne pas marcher… Va visiter le site de la leache ligue…

    J’ai allaité lina pendant 6 mois et c’était vraiment magique ! Tout s’est mis en place presque tout de suite (je n’ai pas eu le peau à peau à l’accouchement puisqu’elle est allée en néo nat, mais elle a tété le lendemain matin…) la sage femme de la maternité m’a juste montré les différentes positions et c’était parti !

    J’ai eu mal juste une journée et avec la crème que m’a donné ma sage femme libérale c’est passé très rapidement !

    Comme tu l’as dis c’est super pratique quand on va chez les gens ou autre, on a juste ses néné à emporter… 😉
    Par contre moi, je me mettais à l’écart pour allaiter parce que ça me mettais vraiment mal à l’aise de le faire devant tout le monde (sauf devant mon mari ou mes parents), et puis je savais que ça mettrais mal aussi les gens de ma famille ou mes amis…

    Tout s’est vraiment bien passé et j’ai même versé ma petite larme lors de la dernière tété… 🙂

    • Famille Plume dit :

      Tu n’es pas la première à dire qu’il vaut mieux se renseigner un peu avant. Je vais donc lire 2-3 trucs au cas où ! 😉
      Comme toi, allaiter en public (enfin dans le sens avoir les seins à l’air) me gène un peu… mais j’ai déjà repéré quelques astuces (foulard d’allaitement, lange,…) afin de pallier à ce léger « soucis ».
      Merci pour ton partage ! ♥

  2. Elsa dit :

    J’envisage une grossesse dans les prochains mois, et je suis exactement dans la même situation.
    Pour la première, je m’étais laissée le choix et ai préféré le biberon quand on a posé ma fille sur moi.
    Et là, je me dis que ce serait sympa d’essayer, mais quand je pense aux inconvénients, ça me décourage déjà ^^’ Du coup, je doute d’avoir la force de volonté nécessaire pour mettre en place un allaitement, qui, on le sait, peut-être difficile, surtout au début.

    • Famille Plume dit :

      Je vois que nous sommes exactement dans la même situation (à peu de choses près que je suis déjà enceinte). Essayer sans se mettre la pression si on en a envie semble la meilleure des solutions, on verra alors comment ça se passera. 😉
      Merci.

  3. Anahita dit :

    Bonjour.
    Je me reconnais dans ton récit. J’ai été et suis encore partagée quand à l’allaitement.
    D’un côté j’avais envie, et de l’autre je trouve cela assez contraignant d’avoir constamment le bébé au sein, toutes les galères de la mise en place de l’allaitement. Sans compter les crevasses à en pleurer que j’ai dû supporter.
    Au final j’ai allaité en mixte pendant 3/4 mois pour mes deux enfants. Rêvant parfois de pouvoir allaiter en exclusif pendant plusieurs mois encore. Mais la réalité qui me rattrape et finalement je passe au biberon et je me sens mieux ainsi.
    Je trouve qu’on nous met beaucoup la pression avec la nouvelle vague pro allaitement, l’on se sent parfois coupable de ne pas allaiter face à cette nouvelle tendance.
    Fais les choses comme tu te sens à l’aise!
    Bises

    • Famille Plume dit :

      Une fois que l’on a pris une décision il faut aussi concilier le tout avec le quotidien, les difficultés,… Rien de simple !
      Par contre, je ne ressens aucune pression. Ce choix d’allaiter ou pas je le vis comme un vrai choix. Ma grande étant en pleine santé, épanouie et très proche de moi je ne me sens contrainte ni dans un sens ni dans l’autre.
      Merci pour ton commentaire !
      Bises.

  4. mamansurlefil dit :

    Tu as raison, tu verras le moment venu… Ici, avant d’être enceinte, cette idée ne m’avait même pas effleuré l’esprit, puis au fur et à mesure, je me suis dis que je ne perdrais rien à essayer… Finalement, malgré une césarienne et un accouchement un peu pourri, j’ai tenté l’allaitement et je l’ai fais de manière exclusive pendant 4 mois et demi. pareil pour mon garçon, je l’ai allaité 4 mois et demi.

    De petites galères comme tout allaitement, mais dans l’ensemble assez simple…

    Pars dans l’optique d’essayer, cela ne coûte rien… Pleins de mamans ne font que la tétée d’accueil… Et si tu ne le sens pas, ne fais pas… C’est ta décision, pas facile à prendre c’est sûr, mais fais toi confiance, c’est le plus important… cela ne changera ni l’amour que tu portes à ton nouveau bébé, ni celui que tu portes à ton grand bébé !!!

    Profites bien de cette grossesse.

    Virginie

    • Famille Plume dit :

      Merci beaucoup !
      Se faire confiance est la clé je crois pour affronter les difficultés (par rapport à l’allaitement et le reste d’ailleurs).
      Je me laisse le choix, jusqu’au bout ! 😉
      Bises.

  5. Summer Girl dit :

    Et oui toujours les mêmes questions mais une chose est sûre, si tu as envie, donne toi les moyens d’y arriver, ce que je veux dire par là c’est que c’est compliqué au début mais pour avoir allaité Little G pendant 6 mois et uniquement tiré mon lait pour Mister M, je donnerai tout pour vivre une 3ème grossesse et vivre à nouveau la magie et le bonheur de l’allaitement. Et puis, au contraire si tu n’as pas envie écoute toi, tu ne seras pas une mauvaise mère parce que tu n’as pas allaité, le plus important est de faire les choses sans contrainte. j’en parlais ici si tu veux : https://summergirl.fr/deux-bebes-deux-experiences-dallaitement/

    • Famille Plume dit :

      Merci pour ce partage. Effectivement, je reste persuadée que s’écouter et la meilleure des options. Ne pas se forcer et être à l’aise avec nos envies, nos convictions et la réalité 😉
      Bises.

  6. Moineau dit :

    Je voulais absolument allaiter déjà pour mon premier, mais il n’arrivait pas à prendre le sein sans qu’on comprenne pourquoi, du coup j’étais ressortie de la maternité avec un tire-lait et des biberons… j’ai tire-allaité pendant presque 3 mois en exclusif, puis introduit du lait artificiel quand j’ai repris le boulot, et complètement arrêté de tirer mon lait quand il a eu 5 mois et demi. Je l’ai assez mal vécu, surtout les premières semaines où j’espérais encore arriver à le mettre au sein.
    Du coup pour le second j’angoissais beaucoup, mais dès la salle de naissance il a tété. Les débuts ont été douloureux (crevasses dès le deuxième jour), fatigants parfois (coucou les pics de croissance), au bout de deux mois par contre c’était devenu le bonheur 🙂 Là il vient d’avoir 18 mois et il commence à se sevrer.

    • Famille Plume dit :

      Merci pour ton expérience, je vois beaucoup de mamans qui ont eu du mal une fois, ont réussi une autre,… Comme quoi, ça dépend de beaucoup de choses ! Bon courage pour le sevrage, il parait que c’est toujours perturbant pour… la maman ! 😉

Laisser un commentaire